Tout sur France

Les soldes d'hiver viennent de commencer en France. Synonyme de bonnes affaires, elles attirent d'habitude les clients en masse dans les grands magasins parisiens. Mais, pandémie oblige, la frénésie n'est pas au rendez-vous cette année. Ce qui pousse les commerçants à la prudence.

Mardi soir, le Président français annonçait clairement ses ambitions nucléaires. La France n'est pas un cas isolé. La capacité de production d'énergie nucléaire est en train de croître à l'échelle mondiale. En Belgique, la sortie reste programmée pour 2025.

La Belgique et la France viennent de conclure leur nouvelle convention de double imposition. Un texte qui change la donne pour les résidents belges qui détiennent des actions françaises ou de l'immobilier en France.

Une nouvelle loi en Russie fait un véritable pied de nez à l'appelation controlée du Champagne, de quoi mettre en colère les producteurs français.

C'est auprès d'investisseurs publics et privés que We Invest vient de lever 4,5 millions d'euros. De l'argent destiné notamment au développement des activités dans le Nord du pays.

Cinque grandes entreprises françaises vont travailler ensemble sur la mobilité du futur. Ils lancent une plateforme de partage de leurs connaissances high-tech, qui sera ouverte également à d'autres entreprises innovantes: Objectif: garder la mobilité intelligente et durable, un marché potentiel gigantesque, entre les mains des européens.

Pour freiner la pandémie, la France a annoncé la fermeture de ses écoles pour 3 semaines, ainsi que des commerces non essentiels sur l'ensemble de son territoire. Les déplacements seront également limités à 10 kilomètres autour du domicile.

La grogne monte en France à l'égard des mesures de restriction. Alors que les restaurants sont fermés depuis le 29 octobre, une restauratrice dans la Somme a décidé de rouvrir son établissement et ce malgré l'interdiction. Kathia Boucher, la gérante, défend son "droit à travailler". La gendarmerie elle, a dressé une amende de 135? à chaque personne présente

Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement en France. Les magasins rouvriront leurs portes dès ce samedi. Le 15 décembre, le confinement fera place à un couvre-feu qui sera lui-même suspendu pour les réveillons des 24 et 31 décembre. La troisième phase débutera le 20 janvier 2021 avec la réouverture potentielle des restaurants et des salles de sports.

S'il y a encore quelques jours le flou planait pour les producteurs belges de sapins, l'incertitude a aujourd'hui laissé place à la motivation. En effet, le gouvernement français a autorisé hier par décret la vente du fameux roi des forêts. Il faut dire qu'entre 80 et 85% de la production wallonne part à l'exportation et la France est notre premier client.

France relance. c'est le nom donné à ce programme de 100 milliards d'euros. Paris dévoile un plan massif destiné à soutenir l'industrie, l'emploi et la transition écologique. Il s'agit de profiter de la crise pour tourner l'économie vers le futur.

Alors que la France a systématisé le port du masque en entreprise, on peut légitimement penser que la Belgique va suivre l'exemple de son voisin. Une décision qui pourrait alors avoir de lourdes conséquences sur le moral des employés et sur leur productivité. Par ailleurs, imposer le port du masque en entreprise impacterait également le travail à domicile qui a de moins en moins la cote auprès des employeurs.