Tout sur Gaz

Comment soutenir les ménages face à la hausse des prix de l'énergie? La question mobilise tous les partis politique. Ce mardi, le PTB a déposé une proposition d'amendement pour abaisser la TVA sur l'énergie à 6%.

Nos factures d'énergie sont souvent difficiles à déchiffrer. C'est pourquoi à compter du 1er janvier prochain, une version simplifiée verra le jour. Selon Test Achats, cette simplification est une bonne chose. Mais l'association de consommateurs craint qu'avec la hausse des prix, la pauvreté énergétique touche davantage de ménages. Raison pour laquelle une pétition a été lancée.

Nous vivons un choc énergétique comparable à la crise pétrolière des années 1970. C'est en tous cas l'avis de la Fédération des grands consommateurs de Belgique, la Febeliec. Une différence néanmoins, il ne s'agit aujourd'hui pas d'une crise mondiale mais d'une crise européenne. Pas de quoi réjouir les entreprises qui vont souffrir d'une perte de compétitivité à l'international.

C'est cette ancienne centrale qu'Engie Electrabel veut remplacer par une nouvelle centrale au gaz. Mais la ministre flamande de l'Environnement ne donne pas son autorisation. La ministre fédérale de l'Energie réagit à la Chambre.

EDUCAM, un centre de formation qui existe depuis 30 ans et qui opère au niveau fédéral pour le secteur de l'automobile, veut désormais donner aux entreprises concernées l'occasion de se préparer au carburant de demain : l'hydrogène.

La nervosité s'amplifie sur les marchés de l'énergie avec des hausses de 10% voire de 20% certains jours pour l'électricité comme pour le gaz. Ces évolutions vont se répercuter sur les factures des consommateurs, estime le régulateur belge de l'énergie qui prévoit des hausses pouvant dépasser 700 euros par an, selon les types de contrats.

L'envol des prix de l'énergie se poursuit chaque jour un peu plus. Les cours du gaz ont franchi de nouveaux record, entraînant avec eux, ceux de l'électricité. Dans le milieux on évoque désormais une réelle panique chez les traders qui ont sous-estimé la vigueur de la reprise économique. Problème, cette hausse des prix pourrait menacer la croissance.

Bon nombre d'entre nous s'inquiètent des factures d'énergies qui explosent. Mais attention, selon l'économiste Etienne de Callataÿ, il est normal que les prix grimpent comparés à l'année denrière, en plein confinement, époque où les prix étaient exceptionnellement bas... Et qui plus est... cette hausse est plutôt bon signe pour l'économie.

Pour la ministre de l'Energie, l'approbation de la Commission européenne est un grand pas en avant. Grâce au mécanisme de rémunération de capacité, via des enchères, le gouvernement pourra financer de nouvelles capacités de production d'énergie, de nouvelles capacités pour faire face à la disparition progressive du nucléaire.

La facture d'énergie des Belges risque d'augmenter fortement. En tout cas pour ceux qui ont opté pour un contrat variable. La Creg, l'organe de régulation, estime cette hausse à 133 euros par an en moyenne. En cause évidemment: l'augmentation des prix du gaz et de l'électricité.

Marie-Pierre Fauconnier a été chef de cabinet-adjointe de Laurette Onkelinx, directrice générale de l'administration de l'énergie et présidente de la Creg. L'énergie, elle en a fait son métier. Elle qui dirige Sibelga et les 1.200 membres du personnel depuis 2018.

La station de détente de gaz de Koekelberg à Bruxelles. Cette machine réduit la pression du gaz avant son acheminement vers les foyers. Aujourd'hui, ce n'est plus du gaz pauvre des Pays-Bas qui circule dans ces tuyaux mais du gaz riche venu d'ailleurs.

Le gestionnaire des réseaux de distribution d'électricité et de gaz dans 200 communes wallonnes est nouveau complètement opérationnel.

La société Chemogas, basée à Grimbergen et spécialisée dans le transport de gaz chimiques est racheté par l'américain Balchem .