Tout sur gaz

2ème jour du sommet européen ce vendredi à Bruxelles. Après avoir accordé le statut de candidat à l'Ukraine et la Moldavie hier. Les 27 se sont penchés aujourd'hui sur la situation économique de l'Europe alors que l'Allemagne a activé jeudi la phase 2 de son plan d'urgence pour le gaz en raison de la réduction de l'approvisionnement en provenance de Russie. Face à une telle situation, le premier ministre belge, Alexander de Croo, a mis en garde l'Europe.

2ème jour du sommet européen ce vendredi à Bruxelles. Après avoir accordé le statut de candidat à l'Ukraine et la Moldavie hier. Les 27 se sont penchés aujourd'hui sur la situation économique de l'Europe alors que l'Allemagne a activé jeudi la phase 2 de son plan d'urgence pour le gaz en raison de la réduction de l'approvisionnement en provenance de Russie. Face à une telle situation, le premier ministre belge, Alexander de Croo, a mis en garde l'Europe.

Les ministres européens de l'Energie se réunissent à Bruxelles. But : coordonner leur position après la décision russe de couper l'approvisionnement en gaz de la Pologne et de la Bulgarie, deux pays qui ont refusé de payer en roubles. Une ligne de conduite qui pourrait être adoptée par les autres pays de l'Union.

A partir du 1er juillet, Fluxys Belgium, le gestionnaire du réseau gazier, va réduire de 10% ses frais de transport. Une réduction qui aura au final un impact limité sur la facture des ménages. En revanche, pour les gros consommateurs, l'impact sera plus significatif.

Accord lundi soir en Kern, et présentation des mesures ce mardi matin. Le gouvernement fédéral réduit les accises sur les carburants pour freiner l'envolée spectaculaire des prix à la pompe, dès ce weekend si possible. La facture d'énergie est aussi concernée par les décisions du jour. Les ménages qui se chauffent au mazout, au propane ou au butane bénéficieront d'une réduction unique de 200 euros sur facture. La TVA sur le gaz diminue et le taux déjà abaissé sur l'électricité est prolongé. Et à la demande des partenaires sociaux, le système de chômage temporaire pour cause de force majeure autorisé pendant la pandémie est prolongé du 1er avril au 30 juin, à cause de la guerre en Ukraine.

Le gouvernement s'est enfin accordé sur une nouvelle série de mesures pour stopper l'hémorragie en matière d'énergie. Des mesures que Test Achats estime grandement nécessaires mais qui arrivent toutefois un peu tard. Du côté des patrons et des employeurs, on se dit satisfait du paquet énergie. Mais ce dernier n'est qu'un premier pas et davantage doit être fait pour soutenir nos entreprises.