Tout sur gouvernement

Un an après la chute du gouvernement Michel, toujours pas de nouvel exécutif. La FEB souhaite une majorité parlementaire autour de trois grands axes: compétitivité, énergie et mobilité.

Le déficit de la Sécurité sociale se creuse davantage que prévu et devrait dépasser cette année les trois milliards d'euros. Les trois grands syndicats du pays réclament la contribution de tous les revenus via une cotisation sociale généralisée.

La Wallonie investit dans ses hôpitaux. Le tout premier Plan de constructions hospitalières intégral vient d'être validé par le conseil des ministres. 48 hôpitaux se partageront une enveloppe de plus de 2,3 milliards d'euros.

L'ancien partenaire N-VA critique les points relatifs aux RCC, les ex-prépensions. Même reproche du côté de l'Open Vld. Sans l'appui de ces deux partis, il faudra sans doute trouver une majorité alternative à la Chambre pour appliquer l'AIP.

A la fédération des entreprises de Belgique, les employeurs ne comprennent pas pourquoi les syndicats ont lancé cette grève nationale aujourd'hui. Quant au gouvernement, il ne compte plus modifier la loi de 96 sur la formation des salaires.

Elections fédérales anticipées ou affaires courantes ? Face à cette alternative, le Roi consulte les présidents de partis. Une façon de temporiser, car les positions des différents acteurs sont connues. La Belgique se dirige plutôt vers un gouvernement en affaires courantes.

D'ici les élections, plusieurs gros dossiers doivent en effet encore être bouclés. Que ce soit le jobs-deal, l'IPO de Belfius, ou encore le délicat dossier des pensions, le gouvernement a encore du pain sur la planche. Et pas sûr que tous ces dossiers trouveront une issue positive...

Un gouvernement fédéral sans majorité au Parlement. Une construction temporaire censée tenir jusqu'au élections du 26 mai. C'est le choix de la nouvelle équipe Michel. Un gouvernement minoritaire qui semble néanmoins compter sur un soutien partiel de son ancien partenaire, la NVA passée dans l'opposition.

Voici les principaux auteurs du pacte national pour les investissements stratégiques. Ils ont rédigé des recommandations à l'attention du gouvernement. Une stratégie d'investissements à long terme pour relancer la croissance du pays. Une programme de 150 milliards d'euros environ à l'horizon 2030, à financer ensemble par le privé et le public.

Belfius prépare son entrée en Bourse. L'IPO est l'un des grands thèmes de la présentation des résultats du premier semestre. Le bancassureur a vu ses revenus grimper de 3,3% sur un an. Son bénéfice net a baissé de 7,2% à cause surtout des taxes bancaires. Avant impôts, le bénéfice est en hausse de 6,2%.

10 millions, c'est en euros le coût de la préparation de l'introduction en Bourse de Belfius. 10 millions d'euros pour organiser l'IPO de la banque publique belge, c'est une estimation du ministre des Finances en réponse à une question parlementaire.

Le gouvernement devra trouver 2,6 milliards d'euros pour atteindre son objectif budgétaire en 2019. L'exécutif vise un déficit de 0,56% du PIB mais le comité de monitoring prévoit plus: 1,13% de déficit structurel l'an prochain.

La Commission européenne très critique sur la trajectoire budgétaire de la Belgique et sur son niveau d'endettement. La Belgique, comme l'Italie, sont épinglés mais se voient accordés le bénéfice du doute, pour l'instant.

2,5 millions d'euros contre le burn-out. C'est le montant que le gouvernement fédéral s'apprête à investir dans un projet pilote. L'idée, c'est d'offrir aux travailleurs menacés par un burn-out ou touchés à un stade précoce un accompagnement personnalisé.

PIB, conjoncture, exportations, marché du travail, formation, la plupart des données statistiques de l'économie wallonne sur un seul site internet. Le Wallomètre est une initiative de l'Union wallonne des entreprises, un outil d'aide à la décision, une façon d'objectiver les débats.

Les PME et l'e-commerce saluent les décisions du gouvernement. Le fédéral va analyser ses exigences concernant les rémunérations des gérants de PME. Des baisses de charges spécifiques sont aussi prévues pour favoriser le commerce électronique.

Les restaurants en Belgique ne se portent pas si mal que ça. C'est l'un des constats de Graydon qui s'est penché sur un secteur réputé vulnérable. Les ouvertures de nouvelles enseignes dépassent les fermetures. Le nombre de restaurants a augmenté dans le pays ces trois dernières années.

La banque nationale fait le point sur l'économie belge en 2017. La croissance était plus faible que dans la moyenne de la zone euro mais l'emploi progresse. La BNB met en garde contre la polarisation du marché du travail.

Après des mois de tractations difficiles, la chancelière allemande est en passe de former un nouveau gouvernement avec les sociaux-démocrates, option improbable jusqu'ici. Le leadership du SPD devra d'abord obtenir le feu vert de son parti le 21 janvier.