Tout sur Horeca

Face à la résurgence de l'épidémie de coronavirus en Belgique et à ses conséquences économiques, le gouvernement wallon a décidé de débloquer 154,4 millions d'euros d'aides supplémentaires, dont plus de 80 millions rien que pour l'horeca. Le solde sera consacré aux autres secteurs directement impactés, comme l'événementiel, les voyagistes, ou les commerces ambulants.

Cafés, bars et restaurants sont désormais fermés pour un mois. Une mesure que le secteur de l'horeca a du mal à digérer. C'est pourquoi, rassemblés sous le collectif CIMS, plusieurs restaurateurs, patrons de cafés et commerçants vont intenter deux recours contre les décisions du gouvernement. Des décisions qui, selon eux, ne reposent sur aucune base scientifique.

Et après avoir rencontré ce dimanche les secteurs directement concernés directement par la décision de fermeture, à savoir l'Horeca, les forains, et l'événementiel, c'était au tour des représentants des employeurs inter-sectoriels d'être reçus par le Ministre des travailleurs indépendants et des PME ce lundi. Des secteurs "mis à l'arrêt de facto" et qui pourront, eux aussi, bénéficier des aides

Et après avoir rencontré ce dimanche les secteurs directement concernés directement par la décision de fermeture, à savoir l'Horeca, les forains, et l'événementiel, c'était au tour des représentants des employeurs inter-sectoriels d'être reçus par le Ministre des travailleurs indépendants et des PME ce lundi. Des secteurs "mis à l'arrêt de facto" et qui pourront, eux aussi, bénéficier des aides

Une réunion de deux heures environ. Le temps pour les représentants de l'horeca de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre d'exposer leurs revendications. Le nouveau ministre des Indépendants promet un soutien du fédéral.

Fermeture des bars et cafés pour un mois à Bruxelles. Une décision non-fondée, estiment les fédérations du secteur qui redoutent un élargissement de la mesure à d'autres villes du pays.

Les représentants syndicaux viennent d'apprendre la nouvelle. Lunch Garden a l'intention de supprimer 138 postes. La direction évoque l'endettement du groupe et la chute du chiffre d'affaires à cause des mesures sanitaires pour limiter les effets du Coronavirus.

Au mois d'août, chaque Britannique qui dîne au restaurant du lundi au mercredi pourra bénéficier d'une réduction de 50% sur son addition. A l'initiative du gouvernement, cette action baptisée "Eat Out to Help Out" vise à donner un coup de pouce au secteur de l'Horeca. En Grande-Bretagne, un tiers des restaurants et des pubs sont menacés de faillite.

Le Conseil National de Sécurité n'a pas activé la phase 5 du déconfinement. Les règles deviennent plus strictes pour faire face à une recrudescence des cas de contamination au covid-19.

Au Nord de Courtrai, cette façade classée cache une brasserie moderne. La famille De Brabandere y brasse leurs bières depuis cinq générations. Albert De Brabandere se joint à une vingtaine d'autres brasseries familiales belges pour lancer une campagne de promotion et un label de qualité: Belgian Family Brewers.

En 2019, 10 900 entreprises sont tombées en faillite. Ce qui représente une évolution de 8% par rapport à l'année dernière. Un chiffre qui peut paraître alarmant mais qu'il faut tout de même relativiser avec la population active des entreprises en Belgique.