Tout sur Huawei

La Commission européenne a présenté ce mercredi sa stratégie pour le déploiement sur le vieux continent de la 5G. La position européenne est à l'ouverture, mais avec des règles claires et exigeantes, selon le commissaire à l'Industrie Thierry Breton. L'Europe parle de critères objectifs qui visent à n'exclure personne. Pas même l'entreprise chinoise Huawei, bannie par les Etats-Unis.

Le ton ne cesse de monter entre Washington et Pékin. Ce week-end, la Chine a décidé de riposter aux récentes sanctions américaines en prenant des mesures similaires. De quoi augmenter les craintes d'un enlisement du conflit commercial, ce qui n'a pas manqué de peser ce lundi sur les marchés financiers.

L'opérateur mobile britannique EE lance son réseau 5G dans six villes, il sera bientôt suivi par Vodafone.

Accusé d'espionnage par les Etats-Unis, Huawei doit faire face à la défection de certains de ses fournisseurs. Google notamment a annoncé tourner le dos au géant chinois des télécoms.

Le président américain Donald Trump a interdit aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, tel que le chinois Huawei. Une mesure à laquelle n'a pas manqué de réagir vertement Pékin, à l'heure où les tensions commerciales persistent entre les deux pays.

Le groupe Huawei a annoncé ce jeudi qu'il attaquait en justice l'Etat américain pour avoir interdit en 2018 aux administrations américaines l'achat de ses équipements et services.

Les Etats-Unis ont annoncé la nuit dernière une longue série de chefs d'inculpation à l'encontre de Huawei et de sa dirigeante arrêtée au Canada à la demande des enquêteurs américain. Une annonce à laquelle la Chine n'a pas manqué de répliquer en accusant Washington de "manipulations politiques" dans cette affaire, qui risque d'encore envénimer les tensions entre les deux pays.

Accusé de toutes parts pour ses liens supposés avec les services d'espionnage chinois, Huawei n'entend pas revoir ses ambitions à la baisse, que du contraire. Le géant des télécoms prévoit de dominer le marché mondial des smartphones, dont il vient de raffler la seconde place. Une activité dont les revenus dépassent d'ailleurs aujourd'hui celle de ses équipements réseaux.

Nouveau record à la Bourse de Tokyo. Softbank Corp vient de lever l'équivalent de plus de 20 milliards euros. C'est la deuxième plus grande levée de fonds au niveau mondial via une IPO après celle d'Alibaba en 2014. Mais durant la journée, l'action Softbank a évolué sous son prix d'introduction.

L'affaire Huawei s'invite en Belgique. Le Centre belge pour la cybersécurité réfléchit en effet à la possibilité de bannir l'opérateur chinois en Belgique pour des raisons de sécurité. Même au niveau européen l'inquiétude grani dans le chef de la Commission.

Le géant chinois de l'électronique Huawei a, pour la première fois, pris la deuxième place de son rival américain Apple sur le marché mondial des smartphones, selon les dernières estimations du cabinet spécialisé International Data Corporation (IDC). Le sud-coréen Samsung demeure le numéro 1.

C'est l'une des conclusion à tirer du Mobile World Congress qui vient de se refermer à Barcelone: Les fabricant de téléphones portables sont plus nombreux que jamais et ne cessent de dégainer de nouveaux modèles. Petit tour d'horizon.

Proximus teste la 5G en Belgique avec son partenaire Huawei. C'est une expérience pilote. Entre les bornes de ce prototype, le débit grimpe jusqu'à 70 gigabits par seconde. Nettement plus rapide que la technologie 4G actuelle.

La 5G est sur toutes les lèvres au Mobile World Congress qui s'est ouvert cette semaine à Barcelone. Appelée à remplacer la 4G actuelle, cette technologie doit répondre aux besoins croissants de débit internet, de rapidité, mais surtout organiser la cohabitation de milliards d'humains rivés à leur smartphone et de milliards d'objets, qu'il s'agisse de frigos, de voitures ou de maisons.