Tout sur immobilier

Diminuer le prix des maisons et des appartements dans la capitale, c'est la volonté du gouvernement bruxellois qui va réduire sa fiscalité sur l'immobilier. L'avant-projet d'ordonnance a été approuvé. Au programme: droits d'enregistrement moins chers et encouragements à la rénovation énergétique pour les premiers acquéreurs.

Le bureau Immotheker Finotheker a comparé les taux d'intérêt appliqués aux crédits hypothécaires. Pendant plus de deux ans, le taux fixe moyen sur 25 ans est resté inférieur à 2%. Mais les choses changent. Les candidats acquéreurs doivent s'attendre à devoir payer plus pour leur crédit.

Partout dans le pays, le marché du crédit hypothécaire s'est bien redressé en 2021. Avec près de 415 500 transactions enregistrées, pour un montant total de 41 milliards d'euros. En augmentation de 24% par rapport à 2020.

Les entrepreneurs se plaignent des prix des matériaux de construction. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée le mois dernier par la Confédération construction. Six entrepreneurs sur dix constatent des augmentations de prix de plus de 15 % depuis novembre 2020, un quart parle même d'augmentations de 25 % ou plus.

Trois acteurs de la gestion immobilière qui se regroupent pour former Esset Property Management. C'est une initiative d'Emeria, la maison-mère de Trevi Corporate reprend Codabel et Cushman & Wakefield Asset Services Belgique. Trois sociétés qui n'en forment plus qu'une avec une nouvelle identité plus internationale.

L'année 2021 touche à sa fin, les propriétaires d'une seconde résidence à l'étranger peuvent faire leurs comptes. Pour la première fois, c'est le revenu cadastral de leur bien qui sert de base à l'impôt comme en Belgique et plus une valeur locative.

La Belgique et la France viennent de conclure leur nouvelle convention de double imposition. Un texte qui change la donne pour les résidents belges qui détiennent des actions françaises ou de l'immobilier en France.

Immobel se tourne vers les investisseurs. La société va émettre des obligations vertes qui seront cotées sur Euronext Bruxelles. Objectif du développeur de projets immobiliers : lever 125 millions d'euros.

Pour son retour en Bourse, plus de deux semaines après sa suspension, le titre d'Evergrande a perdu plus de 12 %.Pour éponger sa dette colossale, Evergrande tente par tous les moyens de lever des fonds. Et cela, afin de respecter ses échéances, et de rassurer les investisseurs. Sans succès jusqu'à présent

Trois mois après les inondations, les sinistrés vivent une véritable crise du logement. C'est notamment le cas à Pepinster où une soixantaine de maisons doivent être rasées. Pour faire face au besoin criant de logements, chacun tente d'apporter sa pierre à l'édifice. Comme Wallog, qui propose de rénover 1.200 habitations par an grâce à l'investissement citoyen.

L'activité sur le marché immobilier belge s'est amplifiée cet été. Le nombre de transations a bondi ces trois derniers mois. Après un premier semestre déjà très mouvementé.

Le géant chinois de l'immobilier au bord de la faillite Evergrande est parvenu à un accord avec des porteurs d'obligations afin d'éviter de se retrouver en défaut de paiement. Mais le géant immobilier, dont le siège se trouve à Shenzhen, est loin d'être tiré d'affaire compte tenu du montant total de sa dette.

Des projets de bureaux, il y en a beaucoup à Bruxelles. Les constructions et les rénovations sont nombreuses dans la capitale alors que de grands employeurs comme la Commission européenne ou Proximus ont choisi justement d'occuper moins d'espace.

Un promoteur immobilier new yorkais, Larry Silverstein, avait acheté les tours jumelles six semaines avant l'attaque revendiquée par le groupe terroriste, Al Qaeda.

La période de coronavirus a suscité un regain d'investissement dans l'immobilier. La société Unibricks qui assure la promotion et l'exploitation de projets immobiliers d'investissement, tels que hôtels, parcs de vacances ou logements résidentiels, illustre cette tendance. En 2020, son chiffre d'affaires a augmenté de 47%.

Depuis le lancement du baromètre immobilier de la Fédération du Notariat en 2007, les Belges n'ont jamais acheté autant de logements qu'au premier semestre de cette année. Le nombre de transactions immobilières a augmenté de 30,6% par rapport à la même période en 2020, et de 16,7% par rapport à 2019. Les acheteurs ont été particulièrement actifs en Wallonie et en Flandre. Résultat : les prix ont eux aussi continué d'augmenter mais de façon moins marquée que dans les pays voisins.