Tout sur Importations

L'Union européenne et les Etats-Unis ont décidé de tourner la page du conflit, et de se donner le temps de parvenir à une solution de long terme. En attendant, les sanctions douanières que chacun s'infligeait sont suspendues pour 5 ans

Malgré la pandémie le commerce extérieur chinois affiche de bon résultats. Le total des importations et des exportations de la Chine a progressé de presque 2% l'an dernier. Les exportations chinoises ont grimpé de 4% et les importations ont chuté de 0,7%. Les échanges commerciaux avec les Etats-Unis se sont d'ailleurs intensifiés.

Alors que le Coronavirus met à mal l'économie du monde entier, les pêcheurs Kenyans de la région du lac Victoria eux, voient leurs ventes grimper en flèche. Par peur de tomber malade, les consommateurs de la région délaissent le poisson chinois vendu d'ordinaire à prix ultra compétitif pour consommer du poisson local frais.

Alors que le Coronavirus met à mal l'économie du monde entier, les pêcheurs Kenyans de la région du lac Victoria eux, voient leurs ventes grimper en flèche. Par peur de tomber malade, les consommateurs de la région délaissent le poisson chinois vendu d'ordinaire à prix ultra compétitif pour consommer du poisson local frais.

Des exportations chinoises vers les Etats-Unis en chute libre, des prix en hausse aux Etats-Unis, telles sont les conséquences de la guerre commerciale depuis le début de l'année. Avec des risques d'effets irréversibles à long terme sur le commerce international

Pour la deuxième année consécutive, l'excédent commercial de la Chine s'est globalement dégonflé en 2018. Il s'est toutefois accentué vis-à-vis des États-Unis, alors même que ces derniers sont excédés par le déséquilibre des échanges bilatéraux.

Washington qui envisage de taxer les importations chinoises à hauteur de 60 milliards de dollars, Pékin qui réplique en menaçant le porc et les fruits américains: la Chine et les Etats-Unis poursuivaient ce vendredi leur bras de fer commercial. De leurs côté, les Européens restaient prêts à répliquer avec fermeté à d'éventuelles taxes américaines sur l'acier et l'aluminium malgré le sursis de quelques semaines accordé par Donald Trump.

Les Bourses mondiales ont toutes décroché ce vendredi, sur fond de crainte de guerre commerciale. Une crainte liée aux déclarations du président Donald Trump qui a annoncé vouloir imposer dès la semaine prochaine de fortes taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis.