Tout sur investissements

Voici les principaux auteurs du pacte national pour les investissements stratégiques. Ils ont rédigé des recommandations à l'attention du gouvernement. Une stratégie d'investissements à long terme pour relancer la croissance du pays. Une programme de 150 milliards d'euros environ à l'horizon 2030, à financer ensemble par le privé et le public.

Pour tenter de faire face à la concurrence de l'e-commerce, la chaîne e5 mode rénove un tiers de ses magasins. La marque espère ainsi redevenir bénéficiaire à la fin de l'année.

La croissance de l'économie belge devrait s'élever à 1,7% en 2018 et 2019. Le chiffre, calculé par l'OCDE, est identique à celui de 2017, mais est toujours à la traîne par rapport à celui de la zone euro.

Sa santé financière insolente et sa soif inextinguible d'investissements en Wallonie en est la preuve la plus visibles. Les hommes d'affaires flamands comme Marc Coucke mettent la main sur les symboles belges et investissent au sud du pays. Un patriotisme économique qui cache un dessein plus terre à terre, celui, disent certains, d'un capitalisme flamand conquérant et sans complexes A croire qu'entre économie et politique, le fil est ténu.

En janvier, la Région wallonne dévoilait son plan d'investissements pour l'innovation, l'énergie et la mobilité. Aujourd'hui, le gouvernement présente les experts chargés de suivre ce plan. En tout, une trentaine de spécialistes répartis en deux groupes. Ce sont eux qui vont suivre les 31 projets du plan et en analyser les aspects financiers.

Donald Trump a présenté son plan pour rénover les infrastructures américaines vieillissantes. Pour le financer, le président compte utiliser des ressources financières que les Etats-Unis consacraient jusqu'à maintenant à la coopération internationale, au Moyen-Orient entre autres.

Umicore vient de lever 892 millions d'euros grâce à un placement de nouvelles actions. Cette somme doit servir à faire des acquisitions ou à nouer des partenariats dans la production de matériaux pour batteries électriques.

Le gouvernement wallon présente son nouveau plan d'investissements. Plus de 5 milliards d'euros: 5 milliards 30 millions et 50.000 euros exactement à investir sur la période 2019-2024.

Les manifestations qui font rage en Iran depuis plusieurs jours et la répression violente de celles-ci représentent un risque politique et économique important. Déçus par les promesses du pouvoir, les Iraniens se sont tournés vers la rue, mais sortir le pays du bourbier n'est pas chose facile...

Le Fonds monétaire international revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour la Belgique. Le représentant du FMI était de passage à Bruxelles. Il prévoit 1,75% pour cette année et près de 2% pour l'an prochain, bien mieux que le 1,5% attendu initialement.

TEC: 2ème jour de grève consécutif - Studio 100: met lecap sur les U.S.A. - Total finalise sa plateforme d'Anvers

460.000.000.000. C'est en dollars le montant des investissements dans l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz cette année. 6% de plus que l'an dernier. Il s'agit là d'une estimation de l'agence internationale de l'énergie. Après une chute de 50% depuis 2014, cette reprise pourrait être la lumière au bout du tunnel.

La Belgique a attiré 200 investissements étrangers l'an dernier. Mais le dernier rapport d'EY impose des nuances. L'évolution belge est moins bonne que la moyenne européenne.

Les affaires marchent plutôt bien pour la brasserie familiale Saint Feuillien. Encouragée par de bons résultats la famille s'est lancée pour la seconde fois cette année dans la création d'une bière "édition limitée" et des investissements qui devraient permettre de garder le bon cap entamé ces dernièrers années.

Si les différents secteurs de l'économie belge font preuve d'évolutions contrastées, la tendance est à la reprise "sous condition" que le gouvernement continue à prendre "les mesures nécessaires", estime la Fédération des entreprises de Belgique(FEB).

Les attentats de Bruxelles n'ont pas entamé la confiance des investisseurs américains, mais le manque de compétitivité de notre pays pèse sur le niveau de ces investissements d'après la Chambre de commerce américaine en Belgique.