Tout sur Investisseurs

Après avoir perdu 40% de sa valeur l'année dernière le Bel 20 retrouve son niveau d'avant-pandémie et a dépassé toutes les pertes liées à la crise sanitaire. Avec toutefois un peu de retard par rapport aux autres indices européens.

Nouveau record pour le bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaie a dépassé les 63.000 dollars ce mardi pour atteindre son plus haut historique à 63.068 dollar rès précisément. Le bitcoin ne cesse de progresser ces dernier mois. La cryptomonnaie qui a vu sa valeur multipliée par 10 en un an, auraint déjà été acheté par 20% des investisseurs belges de moins de 45 ans. C'est en tous cas ce qui ressort du baromètre mensuel d'ING. Un pourcentage qui s'élève même à 35% pour les personnes de moins de 35 ans.

Le Bitcoin n'a pas besoin de devenir un monde de paiement majeur pour continuer sa progression selon le fondateur de SkyBridge Capital. Encore très peu utilisé pour le commerce, il suscite de plus en plus l'intérêt des investisseurs. Les banques centrales du monde entier envisagent de leurs côté de numériser leur propre monnaie pour contrer l'essor des cryptomonnaies.

Marc Coucke a acquit une participation de 13% dans l'entreprise de fruits et légumes. Il y devient également membre du conseil d'administration. L'entrée de Coucke est liée à un nouvel accord avec les banques de près d'un demi-milliard d'euros, grâce auquel Greenyard s'attaque à sa montagne de dettes.

Malgré un environnement difficile sur ses principaux marchés, Umicore a enregistré une solide performance l'année dernière. Tant ses revenus que son résultat opérationnel sont ressortis supérieurs aux prévisions. Le groupe prévoit en outre une croissance de ses revenus et de ses bénéfices pour 2020, mais tout dépendra des éventuelles conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus en Chine.

Les investisseurs belges n'aiment ni l'incertitude, ni la volatilité en bourse. Selon une étude commandée par la société de gestion Shroders, 80% d'entre eux ont modifié le profil de risque de leur portefeuille au cours de la période de volatilité des marchés en 2018. Des investisseurs qui se défont également trop vite de leurs positions pour qu'elles soient véritablement rentables.

Le moral des investisseurs belges s'est encore dégradé en juillet pour le deuxième mois consécutif. C'est ce qui ressort du baromètre mensuel de la banque ING. Si le climat boursier s'est amélioré ces derniers temps, c'est en revanche la santé de l'économie réelle qui incite à la prudence.