Tout sur IPO

En 2021, il y a eu de 2 700 cotations boursières dans le monde. Près de 60 % de plus qu'en 2020. Cela ressort des chiffres du cabinet d'avocats international Baker McKenzie. Il apparaît qu'Euronext Brussels a également connu une excellente année boursière.

Nubank, la banque en ligne brésilienne, a fait une belle rentrée en bourse à Wall Street ce jeudi 9 Décembre. Une IPO qui lui a permis de lever 2,8 milliards de dollars, de quoi envisager de nouveaux marchés.

Collibra, le spécialiste du data management, a levé 250 millions de dollars, soit 216 millions d'euros auprès d'investisseurs internationaux et de la holding belge cotée, Sofina. La société est valorisée à 5,25 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grande scale-up de notre pays.

D'une pierre deux coups. Onward Medical entre à la Bourse de Bruxelles et à la Bourse d'Amsterdam en même temps. Les premiers échanges sont positifs pour l'entreprise de technologie médicale. Basée à Eindhoven, Onward a néanmoins voulu se profiler aussi dans la capitale européenne.

Moins de deux semaines après l'annonce de ses projets boursiers, Coolblue reporte son introduction sur Euronext Amsterdam. Le commerce électronique aurait perdu une partie de son attractivité.

Entrée en bourse en fanfare pour Azelis. Le distributeur chimique avait déjà clôturé de façon anticipée sa période de souscription, grâce à une demande importante. Il en a été de même ce vendredi pour son premier jour de cotation. Ce matin, le carnet d'ordre a été plein en une demi-heure et le titre s'est vite envolé. De quoi permettre à Azelis de lever près d'1,8 milliard d'euros.

Hier, la plateforme de trading Robinhood a fait son entrée sur le Nasdaq. Une première journée de cotation très attendue, mais qui, s'est terminée sur une note plutôt mitigée. Le titre a en effet dévissé de 8% par rapport à son prix d'introduction de 38 dollars.

C'est la quatrième entrée en bourse de l'année à Bruxelles. Biotalys a fait ses premiers ce vendredi sur Euronext. Introduite dans le bas de la fourchette, à 7,50 euros, la société a levé près de 55 millions d'euros. Biotalys, spécialisée dans la protection biologique des cultures contre les insectes, les champignons et autres bactéries, est désormais valorisée à plus de 230 millions d'euros.

L'entreprise gantoise Biotalys a décidé de faire son entrée à la Bourse de Bruxelles. Une IPO qui lui permettra de lever du capital afin de poursuivre son développement. Biotalys développe des produits biologiques de protection des cultures contre les insectes, les champignons et les bactéries.

Des actions vendues à 14 euros qui montent à 14,7 euros pour leur première cotation. Le patron d'Ekopak est visiblement satisfait. L'entreprise vient de lever plus de 50 millions d'euros auprès d'investisseurs institutionnels. Parmi eux Alychlo, la société de Marc Coucke, qui détenait déjà 49%.

Après l'entrée en Bourse réussie de Sun Country Airlines, la compagnie à bas coût américaine Frontier prépare son entrée sur le Nasdaq. Frontier prévoit de vendre 30 millions d'actions à un prix compris entre 19 et 21 dollars. Le but est de lever plus de 600 millions de dollars, à l'heure où l'industrie se prépare à un rebond des voyages.

La rumeur circulait depuis quelque temps, elle est aujourd'hui réalité. Le Club de Bruges a confirmé son intention d'entrer en bourse sur Euronext Bruxelles. Une IPO qui devrait renforcer la visibilité du Club en tant qu'entreprise commerciale dans le secteur du football. Elle devrait permettre également créer une nouvelle base d'actionnaires à long terme, en incluant les supporters.

Choice a fait ses premiers pas à la bourse de Bruxelles, signant par la même occasion, la première IPO depuis 10 ans sur Euronext Access. Grâce aux fonds levés, la nouvelle plateforme internet et télévision entend accélérer son développement en s'attaquant notamment au marché wallon et néerlandais. A terme, Choice aspire à devenir le Google de la télévision.

Aux Etats-Unis, les SPACs," sociétés d'action à vocation spécifiques" ont déjà permis de lever plus de 40 milliards de dollars depuis le début de cette année. Véritable phénomène boursier, également connues sous le nom de "société à chèque en blanc", les SPACS offrent un moyen plus rapide de lever des fonds que la traditionnelle IPO.

Playboy est de retour en Bourse. La marque emblématique y revient en fusionnant avec Mountain Crest. Il s'agit d'une Spac, une sorte de coquille vide déjà cotée sur le Nasdaq et qui permet à Playboy de revenir sur les marchés sans s'embarrasser de toutes les procédures liées à une IPO traditionnelle.

Le nombre d'introductions en bourse a fortement augmenté par rapport à 2019. C'est ce que révèle le dernier rapport de Baker McKenzie. En Belgique, 4 sociétés belges ont ainsi débarqué sur les marchés financiers. Une tendance qui devrait se confirmer en 2021.