Tout sur Isoc

La pression fiscale sur les entreprises a légèrement diminué l'an dernier en Belgique sous l'effet du tax shift. C'est ce qui ressort d'une étude publiée par PwC et la Banque mondiale. Pour autant, notre pays reste encore l'un des plus taxé en Europe et dans le monde et pourrait mieux faire pour gagner en compétitivité.

Suspendre la réforme de l'impôt des sociétés, c'est ce qu'entend proposer le sp.a dans un projet de loi. Pour les socialistes flamands, continuer à réduire le taux cet impôt jusqu'à 25% ne fera qu'encore aggraver la situation budgetaire. De quoi faire bondir les fédérations patronales.

Réduire encore l'impôt des sociétés en Belgique sous la barre des 20%. C'est l'une des recommandations du mémorandum électoral de l'AmCham, la Chambre de commerce américaine. Si notre pays suit ces recommandations, il devrait, d'après elle, pouvoir figurer à terme dans le top 10 mondial des pays les plus compétitifs.

Baisser le taux de l'impôt des sociétés de 34 à 25 ou 20% avec un taux spécial pour les PME. Cela pourrait se révéler neutre d'un point de vue budgétaire. C'est l'avis que le Conseil supérieur des finances vient de faire parvenir au gouvernement.

La nouvelle a fait beaucoup de bruit en cette fin d'été. Le ministre NVA des Finances, Johan Van Overtveldt, a proposé de baisser l'impôt des sociétés à 20%. L'idée, attrayante, présente toutefois quelques sérieuses lacunes en termes de financement. Des lacunes qui pourraient même être contre-productives.

Le projet d'abaisser l'impôt des sociétés à 20% en Belgique avance. Le ministère des Finances étudie les différentes possibilités pour en faire une opération budgétaire neutre.

Isoc prolongé d'une semaine - Umicore dévoile ses perspectives - La Fnac envisage racheter Darty - L'OMC revoit ses prévisions en baisse