Tout sur Logements mixtes

Trois mois après les inondations, les sinistrés vivent une véritable crise du logement. C'est notamment le cas à Pepinster où une soixantaine de maisons doivent être rasées. Pour faire face au besoin criant de logements, chacun tente d'apporter sa pierre à l'édifice. Comme Wallog, qui propose de rénover 1.200 habitations par an grâce à l'investissement citoyen.