Tout sur marchandise

Les négociations avaient débuté en 2019, l'accord de fusion est à présent signé entre le port d'Anvers et le port de Zeebruges. Ensemble, ils assureront le transit de 278 millions de tonnes de marchandises par an. Le port unifié veut faire valoir ses complémentarités.

Malgré la pandémie, le trafic au Port de Bruxelles s'est intensifié l'an dernier. Une progression de 0,3%. Mais elle est surtout due aux marchandises en transit. L'activité propre du Port, c'est-à-dire le volume effectivement transbordé ici est repassé sous la barre des 5 millions de tonnes, à cause surtout du premier confinement.

Des sièges au sol, hors de la cabine. La compagnie aérienne Iberia transforme cet avion de passagers en avion cargo. Dès les premiers mois de la pandémie, le nombre de vols a baissé de 80-90%. Les opérations aériennes de la compagnie se sont limitées aux rapatriements et au transport de matériel médical.

Nouveau record pour le Port belgo-néerlandais, North Sea Port. L'an dernier le port multimodal, issu de la fusion de ceux de Gand, Terneuzen et Flessingue, a traité 71 millions de tonnes de marchandises. C'est une hausse de 1,5% sur un an. Une bonne tenue qu'il doit notamment à la croissance des exportations, qui ont bondi de près de 10%.