Tout sur marché

2020, année d'activité intense à la Bourse de Hong Kong. Selon les calculs du Financial Times, les investisseurs y ont échangé quatre fois plus d'actions qu'à la Bourse de Londres. Hong Kong a pris des allures de Nasdaq asiatique grâce aux introductions en Bourse des nouvelles entreprises technologiques chinoises.

Une grande volatilité et un sommet plus atteint depuis huit ans. L'argent a fait l'objet d'une ruée de nombreux investisseurs individuels actifs sur les réseaux sociaux. Un mouvement qui a entraîné aussi à la hausse les valeurs minières.

Tandis que les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne étaient réunis à Bruxelles. Boris Johnson, absent, visitait un centre dédié aux énergies renouvelable dans le nord de son pays. Selon lui, les discussions avec l'Union européenne sont dans l'impasse.