Tout sur marché

Après un mois d'interruption, les marchés d'actions ont repris partiellement à la Bourse de Moscou. La durée des échanges était réduite à quatre heures seulement. Le principal indice a nettement progressé durant la journée, franchissant même par moment la barre des 10% d'augmentation, grâce à quelques artifices.

Le plus grand problème ce sont les plateformes frauduleuses de trading en ligne soi-disant spcécialisées en options, forex, et cryptomonnaies. Leur développement suscite de plus en plus de réactions de la part des investisseurs. La FSMA a reçu 404 signalements ou questions à leur sujet depuis le début de l'année. C'est deux fois plus que l'année dernière à la même époque.

Le marché belge du travail s'améliore plus lentement que celui des pays voisins. C'est ce qui ressort d'une étude menée par le site de recherche d'emploi Indeed. Le nombre de nouveaux postes vacants est encore 15% inférieur à celui d'avant la pandémie. Il y a certes une évolution, mais elle est plus lente qu'ailleurs.

2020, année d'activité intense à la Bourse de Hong Kong. Selon les calculs du Financial Times, les investisseurs y ont échangé quatre fois plus d'actions qu'à la Bourse de Londres. Hong Kong a pris des allures de Nasdaq asiatique grâce aux introductions en Bourse des nouvelles entreprises technologiques chinoises.

Une grande volatilité et un sommet plus atteint depuis huit ans. L'argent a fait l'objet d'une ruée de nombreux investisseurs individuels actifs sur les réseaux sociaux. Un mouvement qui a entraîné aussi à la hausse les valeurs minières.

Tandis que les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne étaient réunis à Bruxelles. Boris Johnson, absent, visitait un centre dédié aux énergies renouvelable dans le nord de son pays. Selon lui, les discussions avec l'Union européenne sont dans l'impasse.