Tout sur Matières premières

Certains brasseurs dans le monde doivent se résoudre à augmenter leurs prix. Les coûts de production sont trop impactés par l'inflation actuelle et par la guerre en Ukraine. En 2022, une pénurie d'orge n'est pas à exclure.

En plus de la crise énergétique, nous nous dirigeons vers une crise alimentaire. L'Ukraine et la Russie représentent environ 30% des exportations mondiales de blé. Le pain va donc certainement coûter plus cher. Ce sera également le cas pour d'autres denrées. Une augmentation des prix qui risque d'être difficile à digérer dans certaines parties du monde.

Les entreprises européennes soutiennent les sanctions contre la Russie. C'est en tous cas ce qu'a déclaré BusinessEurope, le porte-parole des entreprises privées européennes. BusinessEurope met également des propositions sur la table pour accroître notre indépendance en matière d'énergie et de matières premières.

La hausses des prix des matériaux, de même que l'allongement des délais de livraison, deux problèmes majeurs auxquels le secteur de la construction est confronté actuellement. Selon une enquête menée par la fédération sectorielle, tous les entrepreneurs sont touchés, au point qu'ils pourraient manquer la reprise économique.

Recticel, spécialisé dans les produits d'isolation, affiche des résultats en baisse pour le premier semestre 2017, qui s'expliquent entre autres par une hausse du prix des matières premières

Après cinq ans de crise, enfin une éclaircie ? Patrons et analystes de l'industrie minière africaine se retrouvent à partir de lundi au Cap pour leur grand raout annuel, revigorés par la remontée longtemps attendue des prix des matières premières.

Fagron veut lever 220 millions d'euros - Nyrstar détaille son augmentation de capital - Umicore inquiet du prix des métaux - ArcelorMittal accuse une lourde perte