Tout sur medtech

Miracor veut élargir son marché potentiel. La medtech liégeoise a donc lancé de nouvelles études pour démontrer que son système fonctionne contre plusieurs pathologies cardiaques. Son système, c'est un cathéter terminé par un ballon, infiltré dans le corps du patient qui vient de faire un infarctus.

L'entreprise vient de lever 12,3 millions d'euros. Les actionnaires existant participent au tour de table. Le fonds Yellowstone fait son entrée au capital et la Région wallonne accorde des avances récupérables. De quoi mener des tests sur des patients dans trois hôpitaux.

Les biotechs et medtechs wallonnes continuent de séduire toujours autant la Société régionale d'Investissement de Wallonie. La SRIW compte désormais 59 entreprises dans son portefeuille "Sciences de la vie". L'an dernier, vingt-huit d'entre elles ont pu bénéficier d'un investissement pour un montant total de 35 millions d'euros.

Créée en 2012, La medtech liégeoise est spécialisée dans les micro-implants ophtalmologiques. Elle se concentre actuellement sur le traitement du glaucome.

Le fonds Kurma et le Conseil européen de l'innovation investissent dans la medtech belge qui a développé un capteur portable pour diagnostiquer l'apnée du soleil.

Biocartis a réalisé de bonnes performances au premier semestre. La medtech de Malines fabrique des mini-laboratoires entièrement automatiques qui permettent aux médecins de détecter certains cancers ou des infections au coronavirus.

Comme annoncé fin août, la medtech de Mont-Saint-Guibert, spécialité dans la lutte contre les apnées du sommeil, lance son IPO. Elle veut entre 60 et è0 millions d'euros.

La pépite wallonne spécialisée dans le traitement des apnées du sommeil entre en Bourse en septembre ! Elle espère lever 60 millions d'euros.

Lancé il y a six mois par Lifetech.brussels, le premier accélérateur de MedTech se targue d'un bilan encourageant. Quatre projets axés sur les dispositifs médicaux innovants rencontrent un vif intérêt et n'attendent plus qu'à être commercialisés.