Tout sur mobilité

Voici le 50.000me client de Cambio. Malgré la concurrence plus nombreuse, la société de car-sharing connaît sa meilleure période de croissance. 30% de réservations en plus par rapport à l'an dernier, dans un marché de la voiture partagée qui s'agrandit.

Stéphanie arrive au travail avec son vélo cargo électrique. Il s'agit là d'un des 50.000 vélos de leasing en Belgique. Son employeur compte parmi les entreprises, de plus en plus nombreuses, qui proposent ce type d'avantage.

Le gouvernement de la Région de BXL-Capitale a fixé les prochaines échéances de sa zone basse émission. En 2030, les voitures diesel n'auront plus droit de cité dans la capitale. En 2035, il en sera de même pour les voitures à essence. Les Bruxellois sont invités à prendre les devants sous peine de ne plus rouler à leur guise.

Présentation ce mercredi par la Stib de la nouvelle rame de métro M7. Ces rames, dernier cris, sont compatibles avec une future conduite autonome. Plus spacieuses, elles permettront d'augmenter la capacité du réseau de métro bruxellois de 8.000 places par heure et par sens.

En télétravail, difficile parfois de séparer vie personnelle et vie professionnelle... Des plateformes comme Protime permettent d'enregistrer ses heures de travail depuis chez soi. Une avancée pour les employés selon le Directeur des Ressources humaines de Brutélé

Cinque grandes entreprises françaises vont travailler ensemble sur la mobilité du futur. Ils lancent une plateforme de partage de leurs connaissances high-tech, qui sera ouverte également à d'autres entreprises innovantes: Objectif: garder la mobilité intelligente et durable, un marché potentiel gigantesque, entre les mains des européens.

Bruyants mais ordonnés, les chauffeurs Uber protestent devant le cabinet du Ministe-Président bruxellois. La Région compte appliquer sa circulaire à la lettre. Les chauffeurs LVC, pour location de véhicules avec chauffeurs, ne pourront plus prendre des réservations avec leurs smartphones et la location de voiture sera de trois heures minimum.

Le nouveau ministre fédéral de la Mobilité a présenté sa note d'orientation politique ce mardi à la Chambre. Parmi les grands thèmes : plus de contrôles routiers, moins de voitures de société, investissements dans le chemin de fer et baisse des nuisances du secteur aérien.

Le comité de concertation demande d'optimiser la capacité des transports en commun aux heures de pointes. En Flandre, la société De Lijn a déjà recours à des autocars privés pour éviter une surfréquentation. A Bruxelles et en Wallonie, on réfléchit sur les solutions les plus appropriées.

Confronté à un marché des voitures neuves en baisse de plus de 20%, D'Ieteren annonçait en juin une accélération de sa transformation. 211 emplois étaient menacés. La phase 1 de la loi Renault est maintenant finie. Le nombre de licenciements secs pourraient être réduit.

La société Uber veut devenir un pionnier de la mobilité verte dans le monde. Elle prévoit une aide de 800 millions de dollars pour inciter ses chauffeurs à opter pour un véhicule électrique d'ici 2025. Elle souhaite diposer d'une plateforme 100% électrique dans le monde d'ici 2040.

Selon une enquête de Deloitte Belgium, les Belges prévoient d'éviter les transports publics dans les 3 prochains mois pour des raisons d'insécurité sanitaire. Un net repli sur la voiture est constaté en cette période de déconfinement, à charge pour les autorités et les différents acteurs de la mobilité en Belgique de présenter des modes alternatifs de déplacement.

Le 1er avril, en pleine crise du Coronavirus, Hans De Mondt est devenu patron de l'assureur Mobly. Il a recruté dix personnes et décidé le rachat de Vroom.be, un site spécialisé dans la vente de voitures d'occasion.