Tout sur Moratoire

2021 sera-t-elle une année record en matière de faillites ? A en croire une nouvelle étude d'Atradius, la réponse est oui. L'assureur prévoit en effet une augmentation sans précédent des faillites cette année. Une tendance à la hausse qui se dessinerait également au niveau international.

33,5 milliards d'euros, l'octroi de crédits hypothécaires a baissé de 20% l'an dernier chez BNP Paribas Fortis. La banque relativise cette baisse. 2019 était une année exceptionnelle. 2020 est comparable à 2018. L'impact de la pandémie est donc limité.

Ce dimanche 31 janvier, le moratoire sur les faillites prend fin. De nombreuses entreprises se retrouvent sous la menace de citations en faillite ou de la venue d'huissiers alors que les perspectives économiques restent limitées. Pour l'UCM, c'est une faute grave.

Un accord est finalement intervenu au sein du gouvernement fédéral pour instaurer un nouveau moratoire sur les faillites jusqu'au 31 janvier 2021. D'ici-là, le gouvernement travaillera également sur un nouveau projet de PRJ mieux adapté à la situation actuelle. Et alors que l'UCM salue cette mesure, du côté de la FEB, l'accueil est un peu plus mitigé.

L'UNIZO conseille aux indépendants de continuer à payer leurs factures, dans la mesure du possible. Cela pour éviter un effet de domino par lequel les entreprises se mettent mutuellement en danger. L'Union des PME et des indépendants flamands demande aussi aux pouvoirs publics de faire la même chose.