Tout sur Netflix

Avec à peine 12millions de visiteurs l'année dernière, moins d'un tiers de la normale, Kinepolis a vu ses résultats plonger dans le rouge. La perte frôle les 70 millions d'euros contre un bénéfice de 55 millions un an plus tôt. Un bénéfice qui vient bien à point pour aider à traverser les moments difficiles.

Pour le troisième trimestre, Netflix affiche un bénéfice de 790 millions de dollars, soit une hausse de 19%. Un chiffre que le groupe espère améliorer en accélérant sa présence en Afrique, un marché réputé difficile. Pour y arriver, la plateforme de streaming mise sur des partenariats avec des acteurs télécoms locaux afin de notamment faciliter les paiements.

Netflix a réalisé près de 5,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires au premier trimestre 2020, en hausse de 28% sur un an.

Google se prépare à lancer son service de streaming de jeux Stadia. Mardi prochain, la plateforme sera sera disponible dans 14 pays. Elle permettra aux utilisateurs de jouer à des jeux vidéo sans téléchargement, ce qui rendra l'accès aux jeux potentiellement aussi simple que de regarder une vidéo sur Netflix.

Nouveau record pour Volkswagen - 42.700 nouveaux avions d'ici 2037 - Netflix déçoit, l'action dévisse

Le numéro un mondial du streaming vidéo, l'américain Netflix a, on peut le dire, le vent en poupe. Bénéficiaire, le groupe revendique désormais 125 millions d'abonnés, dont plus de 68 millions hors Etats-Unis. Les marchés locaux sont donc devenus très importants pour Netflix, et le groupe l'a bien compris !

Proximus a écouté ses clients - Facebook collecte beaucoup de données - Netflix engrange plus d'abonnés que prévu - La Tesla "Model 3" de nouveau à l'arrêt

117 millions, c'est le nombre d'utilisateurs que revendique désormais Netflix grâce à un gain de 24 millions sur l'année 2017. Une hausse qui a permis à Netflix de voir sa capitalisation boursière dépasser les 100 milliards pour la première fois.

Emirates se renforce à Zaventem - Ablynx veut lever $ 175 millions - Goldman Sachs: solides bénéfices - Netflix: international et contenus originaux dopent la croissance

100 millions d'abonnés Netflix - Ericsson plonge en Bourse - Catastrophes: moins de dégâts - Meilleures conditions de crédits

Le 3 octobre dernier ING annonçait une très lourde restructuration. Plus de 3.000 emplois étaient sacrifiés sur l'autel de la rentabilité et du numérique. Objectif pour ING, devenir le Spotify de la banque. Décodage d'une comparaison qui a de quoi surprendre.

UE: la sidérurgie dans la ligne de mire - Agroalimentaire: l'export en forme - Accords entre la Chine et l'Arabie - Netflix poursuit son expansion