Tout sur OCDE

L'OCDE déplore une dette publique belge très élevée. Elle conseille de réduire la fiscalité sur le travail et de compenser avec des taxes plus vertes. Le rapport souligne aussi l'importance d'un marché du travail plus inclusif. Il s'agirait également de donner plus d'efficacité aux dépenses publiques.

Depuis 10 ans, des progrès considérables ont été accomplis dans la lutte contre la fraude fiscale. En 2009, 60 pays pratiquaient le secret bancaire, ils ne sont plus que 3 aujourd'hui. Mais il reste beaucoup à faire.

Pour lutter contre l'optimisation fiscale des multinationales, l'OCDE travaille actuellement sur plusieurs mesures. Des mesures qui pourraient, au final, également toucher certaines entreprises belges, avec de fâcheuses conséquences en terme budgétaire.

L'OCDE et l'Office européen pour la propriété intellectuelle se basent sur les chiffres des saisies douanières. Et d'après ces chiffres, le commerce de produits contrefaits ou piratés a diminué en volume mais il a augmenté en valeur.

Le ministre français de l'économie présente son projet de loi relatif à la taxation des géants du numérique. Bruno Lemaire table sur des recettes fiscales de 400 millions d'euros cette année.

La croissance de l'économie belge devrait s'élever à 1,7% en 2018 et 2019. Le chiffre, calculé par l'OCDE, est identique à celui de 2017, mais est toujours à la traîne par rapport à celui de la zone euro.

Airbus accroit sa présence en Chine - Engie lève 2 milliards d'euros - Toshiba vend ses puces-mémoires - La reprise mondiale n'est pas acquise

Le libre-échange, remède nécessaire face à une reprise économique fragile. C'est une déclaration du Premier ministre chinois. La Chine accueillait pour la seconde année consécutive les dirigeants d'organisations multilatérales comme le FMI, l'OCDE ou l'OMC.

La Belgique a progressé. C'est le message de l'OCDE, dont le secrétaire général est venu remettre le rapport 2017 au Premier ministre ce mardi. Malgré tout des réformes importantes sont encore nécessaires.

L'OCDE s'attend à ce que la croissance mondiale connaisse un "modeste" rebond à partir de 2018 sous l'effet des plans de relance budgétaire comme celui promis par Donald Trump aux Etats-Unis, mais adresse aussi un sévère avertissement sur les dangers du protectionnisme.

3, c'est en pourcents, la prévision de croissance de l'OCDE pour l'économie mondiale cette année. Une croissance molle menace. L'OCDE tire la sonnette d'alarme et appelle les Etats à prendre des initiatives pour doper l'activité.

Des ministres, des responsables européens, américains, indiens et chinois, ainsi que des représentants de la Commission européenne et de l'OMC se réunissaient ce lundi à Bruxelles sous l'égide de l'OCDE et de la Belgique pour évoquer l'avenir de l'acier européen.