Tout sur opérateur mobile

C'est un autre volet du dossier Proximus : celui des call centers, externes à l'entreprise. L'opérateur télécom leur aurait demandé, dans le cadre de son plan de restructuration, de revoir leurs coûts en délocalisant. Selon les syndicats, ce seraient 1500 travailleurs externes à Proximus, qui pourraient voir leur emploi menacé.

L'arrivée d'un quatrième opérateur mobile en Belgique pourrait jouer un rôle positif dans le renforcement de la concurrence sur les prix. C'est ce qu'estime l'IBPT dans un rapport sur l'impact potentiel d'une telle mesure.