Tout sur Pékin

L'économie chinoise a enregistré un sérieux coup de frein au premier trimestre. Sur les trois premiers mois de l'année, le PIB du pays a en effet plongé de 6,8%. Une baisse largement imputée à la pandémie de Covid-19, qui a quasiment mis à l'arrêt l'activité commerciale et industrielle de la deuxième économie mondiale.

C'est par un tweet que le Président américain a fait son annonce. Les Etats-Unis relèveront vendredi de 10 à 25% les taxes douanières sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés.

Les Bourses chinoises ont clôturé en nette hausse ce lundi. Avec un gain de plus de 4% à la clôture, Shanghai a même signé un record depuis 2016. Des marchés qui ont réagi très positivement aux nouvelles mesures fiscales décidées par les autorités chinoises pour soutenir l'économie.

L'offensive commerciale entre Washington et Pékin monte d'un cran. Mardi, les Etats-Unis ont publié une liste provisoire de produits chinois qui pourraient être frappés de nouveaux droits de douane. Pékin réplique avec les mêmes menaces.

Le troisième plus gros assureur chinois, propriétaire de Fidea et Nigelmackers en Belgique, a été placé sous la tutelle du régulateur du secteur. La frénésie d'investissements à l'étranger de son ancien directeur laisse craindre un risque pour l'ensemble du secteur financier chinois.

250 milliards, c'est en dollars le montant des accords commerciaux signés à l'occasion de la première visite de Donald Trump en à Pékin.

La salon automobile de Pékin a ouvert ses portes ce lundi. Un enjeu de taille pour tous les constructeurs occidentaux à la recherche de nouveaux relais de croissance. Sur place, la concurrence des marques locales est néamoins de plus en plus forte.

Le 28 septembre 2014, débutait à Hong Kong un vaste mouvement pour réclamer davantage de libertés. Un an après, les héros de cette vague inédite reconnaissent qu'ils n'ont pu briser l'intransigeance de Pékin mais ne démordent pas de leur objectif, faire avancer la démocratie.