Tout sur pension

Emmanuel Macron a donné ses conclusions du grand débat national ce jeudi soir. A cette occasion, il a tenté d'apporter des réponses aux revendications portées par le mouvement des gilets jaunes. Si le président français a prévenu qu'il maintiendrait le cap de ses réformes, il a annoncé une série de mesures fiscales, sociales et institutionnelles.

C'est la directrice générale de la FEB qui lance les pistes pour une réforme de la sécurité sociale. La sécu des travailleurs salariés d'abord: un budget de 72 milliards d'euros, financé au trois quarts par les cotisations patronales et personnelles. C'est cher et pas toujours performant, estime la FEB.

La concertation entre syndicats et employeurs sur les métiers pénibles dans le secteur privé a échoué ce mercredi. Des discussions qui devaient établir les critères permettant d'évaluer la pénibilité au travail et donc les métiers éligibles à la prise d'une pension anticipée. Faute d'accord entre les partenaires sociaux, la balle est désormais dans le camp du gouvernement.

C'était l'une des promesses du Jobs Deal annoncé l'été dernier par le gouvernement fédéral. Assouplir sa fin de carrière sera dès l'an prochain possible pour tout travailleur âgé d'au moins 60 ans, et même de 58 ans pour les travailleurs de nuit. Un arrêté royal vient d'être approuvé en ce sens par les ministres de l'Emploi, Kris Peeters, et de la Santé, Maggie De Block.

La pluie n'a pas découragé les manifestants... Des milliers de personnes ont battu le pavé ici à Bruxelles, mais aussi à Namur, Liège ou Anvers. Le but, cette fois encore : faire barrage à la fameuse réforme des pensions, en préparation au sein du gouvernement.

Le Belge ne planifie pas suffisamment son avenir financier pour vivre confortablement après sa pension. C'est ce qui ressort d'une étude de BinckBank montrant qu'un travailleur sur six ne tient pas un mois sans salaire.

Les militants du syndicat socialiste des services publics CGSP en grève ce mardi pour dénoncer les plans du gouvernement autour des métiers lourds. Les autres syndicats, CSC et CGSLB, préfèrent attendre le début des négociations avant d'envisager des actions.

Le gouvernement a approuvé la mesure. A partir de l'an prochain, un indépendant en personne physique aura la possibilité de cotiser dans le deuxième pilier de pension, tout comme un salarié ou un indépendant en société. Les syndicats réclamaient ce rééquilibrage depuis des années.

La Thaïlande vieillit et le peu de structures et d'aides pour les plus âgés laissent toute la charge des aînés sur les épaules des plus jeunes. Dans la banlieue de Bangkok, un centre innove et sert de centre d'accueil de jour pour les personnes âgées.