Tout sur plateforme

Le magasin Yuman à Bruxelles, 1.000 m2 de produits issus de l'économie circulaire. Créé il y a trois ans, l'enseigne connaît une croissance à deux chiffres. Ses cofondateurs ont décidé de lever des fonds pour financer un développement dans le pays.

En raison des inondations, plus de 30.000 sinistrés doivent envoyer des photos, des devis ou encore des rapports d'experts à leur courtier. Il faut ensuite traiter ces documents, ce qui n'est pas une mince affaire. C'est la raison pour laquelle Penbox, une startup bruxelloise, a mis gratuitement sa plateforme à disposition des courtiers pour simplifier la gestion des dossiers de sinistre.

Hier, la plateforme de trading Robinhood a fait son entrée sur le Nasdaq. Une première journée de cotation très attendue, mais qui, s'est terminée sur une note plutôt mitigée. Le titre a en effet dévissé de 8% par rapport à son prix d'introduction de 38 dollars.

Choice a fait ses premiers pas à la bourse de Bruxelles, signant par la même occasion, la première IPO depuis 10 ans sur Euronext Access. Grâce aux fonds levés, la nouvelle plateforme internet et télévision entend accélérer son développement en s'attaquant notamment au marché wallon et néerlandais. A terme, Choice aspire à devenir le Google de la télévision.

Mobilisation pour les coursiers travaillant pour les plateformes de livraison ce mercredi à Bruxelles. Les syndicats profitent du début des discussions avec la Commission européenne pour réclamer un véritable statut pour ces travailleurs, jusqu'ici, précarisés.

Pendant le confinement, de nombreux concessionnaires ont cherché à acheminer les voitures vendues directement chez leurs clients. Et peuvent faire appel à des sociétés comme HiFlow qui proposent un service de chauffeur professionnels. Une aubaine alors que le marché de l'automobile est lui aussi en pleine digitalisation.

Près de la moitié des plateformes recensées en Europe vendent, entre autres, des articles d'occasion, notent les auteurs d'une étude qui prévoient une forte croissance des échanges d'articles de seconde main d'ici 2025.

Mozzeno c'est une plateforme qui permet à des particuliers de prêter de l'argent à d'autres particuliers. L'entreprise emploie une douzaine de personnes. En trois ans, elle a octroyé ? 15 millions à travers plus de 2.000 prêts. Des petits crédits: montant moyen ? 9.000.

C'est un nouvel acteur dans l'énergie qui devrait bientôt débarquer à Bruxelles et en Wallonie: la plateforme flamande Bolt qui permet aux consommateurs d'acheter de l'électricité verte auprès de producteurs locaux. La start-up, détenu en grande partie par Luminus, vient de s'associer à Aquafin, le spécialiste du traitement des eaux usées, pour récupérer de l'énergie produite à partir de biogaz.

Acheter ou vendre du matériel professionnel de seconde main. C'est ce que propose Auctelia, au travers d'une plateforme d'enchères sur internet. Une plateforme de type eBay qui connaît un véritable succès ces dernières années. A tel point que ses dirigeants prévoient de doubler son chiffre d'affaires dans les trois prochaines années.

Les banques belges s'allient contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Elles ont demandé à la société Isabel de mettre en place un système pour mutualiser leurs informations sur des transactions financières suspectes. Un système en pleine élaboration qui ne concerne pour l'instant que les données des entreprises.

Marre de la paperasserie administrative en tant que particulier ? Laisser alors Doccle s'en charger pour vous. Cette plateforme disponible sur votre ordinateur, tablette ou même votre smartphone, propose de tout gérer à votre place de manière totalement gratuite. Son succès est tel qu'elle ambitionne d'atteindre les 2 millions et demi d'utilisateurs en Belgique.

La start-up bruxelloise Edebex a réalisé un volume de 100 millions d'euros de transactions depuis sa fondation en 2014. Après s'être lancé en France fin 2016, la plateforme d'échange de créances commerciales entend développer ses activités au Luxembourg pour poursuivre sa croissance.