Tout sur Port d'Anvers

D'ici 2030, notre pays ambitionne de doubler la proportion de marchandises transportées par voie ferrée. Il faut dire qu'un train retire 50 camions du trafic. Et les embouteillages coûtent 1 à 2% de croissance économique par an. Voilà pourquoi le Port d'Anvers, Railport et Infrabel ont développé une vision ferroviaire durable. Vision qui facilite le transfert modal.

Orange teste depuis un an un réseau 5G autonome dans le port d'Anvers. Un réseau qu'il a développé en collaboration avec plusieurs entreprises industrielles, dont BASF et le fabricant de polymères Covestro.

Une belle histoire de recyclage au port d'Anvers. Deux entrepreneurs travaillent actuellement à la démolition de l'ancienne usine Opel. Et parmi tous les déchets, la toiture sera entièrement recyclée. C'est Derbigum, une entreprise de Perwez en Brabant wallon qui s'en charge. Elle utilisera les matériaux pour fabriquer du nouveau roofing.

Ce ne sont pas des panneaux solaires mais des miroirs solaires. Ils convertissent la lumière du soleil en chaleur et pas en électricité. Grâce à cet ensemble de miroirs solaires dans le port d'Anvers, la société ADPO peut réduire fortement sa consommation de gaz chaque année.

Nouveau record pour le port d'Anvers en 2018. Sur l'année écoulée le premier port belge a traité 235 millions de tonnes de marchandises. On estime que son activité directe et indirecte génère près de 15% du PIB du pays.