Tout sur prix

A côté d'une norme salariale, instaurons une norme des prix. C'est la proposition de Jean Hindriks. Dans l'émission Trends Talk diffusée ce weekend sur Canal Z, le président de l'Economics School of Louvain suggère l'idée d'un contrôle des prix beaucoup plus étroit. Cela pour limiter, autant que possible, les effets négatifs de l'inflation grandissante.

Marges en baisse et volumes en stagnation, le secteur de la grande distribution s'attire la méfiance des investisseurs. En Belgique, le leader Colruyt est victime de sa politique de prix.

L'augmentation du coût de la vie est au centre des préoccupations de nombreux foyers. En période d'inflation, les prix ont tendance à augmenter pour couvrir les coûts. Mais cette élasticité n'est pas extensible à souhait, au risque de dépasser le seuil psychologique du consommateurs et

Les agriculteurs manifestaient ce matin devant le siège du goupe Colruyt à Halle. Ils reprochent au distributeur de s'accaparer les terres agricoles, ce qui limite leur autonomie et pousse les prix des terres à la hausse.

Le gouvernement s'est enfin accordé sur une nouvelle série de mesures pour stopper l'hémorragie en matière d'énergie. Des mesures que Test Achats estime grandement nécessaires mais qui arrivent toutefois un peu tard. Du côté des patrons et des employeurs, on se dit satisfait du paquet énergie. Mais ce dernier n'est qu'un premier pas et davantage doit être fait pour soutenir nos entreprises.

Les entrepreneurs se plaignent des prix des matériaux de construction. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée le mois dernier par la Confédération construction. Six entrepreneurs sur dix constatent des augmentations de prix de plus de 15 % depuis novembre 2020, un quart parle même d'augmentations de 25 % ou plus.

Depuis l'été, l'inflation aux États-Unis a fortement augmenté. Plus 7% en base annuelle. Un niveau jamais vu en 40 ans. Afin de lutter contre la hausse des prix, le président américain affirme que c'est une bonne chose que la Réserve fédérale réduise le caractère accommodant de sa politique monétaire.

Dans ce magasin à Louvain, le personnel se prépare à vendre des meubles de jardin dès le week-end prochain. Normalement, la saison ne commence qu'en mars. Mais cette année, certaines enseignes veulent éviter les problèmes d'approvisionnement. Des retards, il y en a déjà pour certains produits venus de Chine.

La période des soldes est traditionnellement la période des bonnes affaires. Pas dans les supermarchés toutefois. Selon une enquête de nos collègues de Tends, les prix ont sensiblement augmenté depuis le 1er janvier. Plus 4,4% chez carrefour. Plus 3% chez Delhaize.

Le marché immobilier a connu une très belle année 2021. C'est ce qui ressort du Baromètre des Notaires. En effet, le nombre de transactions a augmenté de 14,3% par rapport à 2020. Globalement, toutes les régions du pays ont bien performé.

Les prix ont augmenté de 5,64% au mois de novembre en Belgique. D'après l'office belge des statistiques, il s'agit là du niveau le plus élevé depuis 2008.

Tout est de plus en plus cher pour l'industrie alimentaire belge. Les coûts augmentent et pas seulement les prix des ingrédients. L'industrie prévient, elle va augmenter les prix pour les consommateurs. D'autant plus que le secteur veut produire de façon plus durable. Les investissements vont coûter cher.Fevia

L'annonce de négociations exclusives entre Orange Belgique et Nethys ne signifie pas que la vente de Voo est bouclée. Mais les partenaires avancent tout de même deux précisions: leurs discussions portent sur 75% des parts de Voo moins une action et elles valorisent l'ensemble de la société à 1 milliard 800 millions d'euros. C'est beaucoup plus que le milliard deux mis sur la table par le fonds Providence en 2019.

Depuis mars, les clients de Colruyt peuvent découvrir l'Eco-Score des produits de la marque propre du distributeur. Ces scores donnent une mesure du caractère durable d'un produit. Une couleur, une lettre, il apparaît en scannant le code barre avec l'application du groupe et, petit à petit, il s'affiche aussi sur les emballages.

Les rayons de nos supermarchés regorgent de produits des marques Unilever, Nestlé ou encore Danone. Des multinationales, qui face à l'augmentation du prix de l'énergie, du transport et des matières premières, augmentent à leur tour leurs prix de 4%, voire plus. Mais alors, sur qui va-t-on répercuter cette hausse ?

Les Etats-Unis vont travailler 24h sur 24 pour désengorger les ports. Joe Biden souhaite aussi rapatrier des capacités de production. Une ambition partagée par des pays européennes. La tendance risque d'entretenir une inflation élevée.

L'activité sur le marché immobilier belge s'est amplifiée cet été. Le nombre de transations a bondi ces trois derniers mois. Après un premier semestre déjà très mouvementé.

La nervosité s'amplifie sur les marchés de l'énergie avec des hausses de 10% voire de 20% certains jours pour l'électricité comme pour le gaz. Ces évolutions vont se répercuter sur les factures des consommateurs, estime le régulateur belge de l'énergie qui prévoit des hausses pouvant dépasser 700 euros par an, selon les types de contrats.

Bon nombre d'entre nous s'inquiètent des factures d'énergies qui explosent. Mais attention, selon l'économiste Etienne de Callataÿ, il est normal que les prix grimpent comparés à l'année denrière, en plein confinement, époque où les prix étaient exceptionnellement bas... Et qui plus est... cette hausse est plutôt bon signe pour l'économie.