Tout sur Prix

Une enquête de Test-Achats entend démontrer que le consommateur belge paie plus cher certains produits qu'avant l'arrivée du coronavirus. Certains supermarchés multiplient les offres promotionnelles. Mais, les prix bruts élevés sont maintenus.

L'Observatoire des prix du SFE Economie a rendu son dernier rapport trimestriel. Au deuxième trimestre 2020, l'inflation totale en Belgique s'est établie à 0.0%. Les prix à la consommation des produits énergétiques ont fortement baissé.

Les affaires reprennent à la Côte plus rapidement que dans le reste du pays. Il reste à voir si ce rebond va remettre l'immobilier sur les rails. L'an dernier, le nombre de transactions à la mer avait bondi de 7%.

Le gouvernement a levé l'interdiction des promotions et le comportement des consommateurs s'est stabilisé. Test-Achats est en train de constater un retour à la normale des prix, petit à petit.

Les prix de l'immobilier pourraient baisser de 2% cette année. C'est la prévision d'ING Belgique. La banque s'attend à une forte baisse du nombre de transactions ce premier semestre, suivie d'une reprise en seconde moitié d'année.

Le président américain prêt à intervenir dans la guerre des prix du pétrole entre Russie et Arabie saoudite. La production en hausse dans ces deux pays et la pandémie de Covid-19 ont fait chuter les prix au point de mettre l'industrie pétrolière américaine en difficultés.

Il y a 10 ans, plusieurs centaines de producteurs déversaient 3 millions de litres de lait dans un champ à Ciney. Aujourd'hui, les petits exploitants affirment que les prix couvrent à peine leurs coûts de production. Une grande manifestation est prévue lundi.

En Flandre, de nombreuses fermes sont converties en maisons d'habitation. Conséquence, les prix montent et les jeunes agriculteurs ont bien du mal à acquérir les bâtiments convoités

D'après la fédération des notaires, le deuxième trimestre est marqué par un niveau de transactions jamais vu en 12 ans. De quoi pousser les prix à la hausse avec, en moyenne sur un an, une augmentation de 10.000 euros pour une maison.

Le pouvoir d'achat a-t-il baissé ou augmenté ces dernières années ? Pour beaucoup d'entre nous, la réponse semble évidente. Et pourtant, contrairement aux apparences, les prix ont augmenté, mais moins que les revenus depuis 1998. Une étude de l'économiste Philippe Defeyt apporte toutefois des nuances, tous les prix n'ont pas évolué de la même manière.

L'abonnement à Netflix n'a pas la même valeur dans tous les pays. C'est ce que démontre une étude du site internet Comparitech. Outre les différences en terme de prix de l'abonnement de base, c'est surtout au niveau du catalogue de films et de série disponibles que de grandes disparités apparaissent.

Activité immobilière intense en juillet, août et septembre. Par rapport au même trimestre l'an dernier, le nombre de transactions a augmenté de 5,4% dans le pays.

Apple a présenté hier soir de nouvelles versions de l'iPhone: deux de très haut-de-gamme, mais aussi une version un peu plus abordable. Ils montrent la volonté du groupe de rester sur le segment "premium", tout en jouant habillement sur les prix.

D'après les prévisions du Bureau du Plan, l'inflation devrait être de 1,8% cette année et 1,5% l'an prochain. L'indice-pivot serait dépassé au mois d'août entraînant une hausse de 2% des salaires des fonctionnaires et des allocations sociales dans la foulée.

La Belgique passe à côté de 12.000 emplois chaque année à cause de sa politique énergétique. C'est la conclusion d'une étude de la KULeuven à la demande de Febeliec. La fédération des industries consommatrices d'énergie juge l'électricité trop chère par rapport aux tarifs dans les Etats voisins.

Le taux d'inflation de la zone euro s'établissait à 1,5 en décembre 2017. Un chiffre qui contraste avec la Belgique, où le taux dépasse les 2%. En cause, entre autres, la crise des oeufs, l'augmentation du prix du mazout et de plusieurs produits alimentaires.

Les prix maximum des carburants augmentent en cette fin de semaine, le diesel atteignant son niveau le plus haut depuis octobre 2014. Des augmentations dûes au contexte géopolitique mais également, pour le diesel, à une hausse anticipée sur les accises.

Montée de la concurrence, marché en ligne, guerre des prix... Le secteur pharmaceutique doit se renouveler pour survivre. En mars dernier, un Pacte d'avenir a été signé entre le secteur et la ministre de la santé Maggie De Block pour aider le secteur dans sa transition.