Tout sur PRJ

Bonne nouvelle pour Neckermann. Deux candidats se sont manifestés afin de reprendre le voyagiste. Il s'agit du fonds d'investissement luxembourgeois Futura Capital Fund et de la société anversoise de capital investissement Cim Capital. Les deux intéressés souhaitent reprendre la quasi-totalité des actifs et la majeure partie du personnel.

En grande difficulté, alors que les Belges ne voyagent plus, Neckermann demande une PRJ pour se mettre à l'abri de ses créanciers. Le voyagiste espère ainsi avoir un peu de répit pour trouver un soutien financier et sauver l'emploi de ses 180 collaborateurs. Neckermann regrette aujourd'hui le manque de soutien des autorités au secteur du tourisme.

L'avenir s'assombrit à nouveau pour l'ancienne chaîne de magasins Blokker. Reprise en début d'année par Dirk Bron et rebaptisée Mega World, l'enseigne va demander à la justice la protection contre ses créanciers. La nouvelle a été annoncée ce lundi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Pour le personnel, c'est la stupéfaction.

Tensions sociales chez Wibra. Vingt-et-un magasins de l'enseigne de prêt à porter bon marché sont restés portes closes ce vendredi. A l'appel des syndicats, le personnel demande des garanties sur son avenir. Placé en PRJ, Wibra envisagerait de ne poursuivre ses activités qu'avec 30 magasins sur 81. Les syndicats craignent qu'une faillite ne soit prononcée pour les magasins non repris.

Le tribunal de commerce de Lille a trouvé un repreneur pour 511 des 634 magasins de l'enseigne de prêt-à-porter française Camaïeu. Plus de 2.600 emplois sur 3.100 sont ainsi sauvés. En revanche, en Belgique, rien n'est acquis. Une PRJ pourrait être prononcée cette semaine. Cette procédure de réorganisation judiciaire devrait permettre la recherche d'un repreneur pour sauver les 25 magasins de la filiale belge et ses 130 travailleurs.