Tout sur QE

Depuis 2015, la Banque centrale européenne injectait chaque mois des milliards pour soutenir l'économie. Mais dès janvier prochain, elle va réduire ces injections de moitié, tout en maintenant ses taux inchangés.

La Banque centrale européenne a décidé jeudi de réduire l'an prochain l'intensité de son imposant programme anti-crise, conséquence de son optimisme grandissant sur l'économie en zone euro. Un optimisme tempéré toutefois sur le front de l'inflation, dont le taux reste encore éloigné de son objectif.

La Banque centrale européenne doit annoncer jeudi son intention de réduire son imposant soutien à l'économie de la zone euro, qui lui a permis d'éviter de sombrer dans la crise, mais elle entend agir sans précipitation.

L'entreprise néerlandaise de construction Heijmans quitte la Belgique - Le marché automobile européen démarre l'année en trombe - L'Autriche poursuit Airbus pour fraude et corruption - Le bilan et le bénéfice de la BCE gonflés par le programme de rachat d'actifs

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce jeudi de nouvelles mesures de politique monétaire pour relancer l'économie et l'inflation en zone euro. Si l'institution a frappé fort, les marchés ont toutefois réagit d'une manière pour le moins mitigée.

Le président de la BCE, Mario Draghi, avait prévenu en janvier dernier que l'institution allait " réexaminer " sa politique monétaire en mars pour répondre au risque déflationniste persistant en Europe. D'où une intense spéculation sur les mesures qui pourraient être annoncé ce jeudi, à l'issue du conseil des gouverneurs.

Première grève générale pour Tsipras - Draghi pas très optimiste sur l'inflation - Le G20 à la traîne contre la corruption - Record de ventes pour le site Alibaba