Tout sur ralentissement

Outre la Grande Bretagne, les risques s'accumulent également en Espagne, en France et en Italie. Le ralentissement économique allemand est également source d'inquiétude pour la zone euro. Faut-il pour autant craindre une crise généralisée ?

Certains voyants passent au rouge. La croissance européenne est à la peine, le ralentissement se fait sentir. Faut-il y voir là les signes précurseurs d'un ralentissement généralisé ? Il est sans doute trop tôt pour le dire.

Comme attendu, la BCE a décidé ce jeudi de maintenir son soutien appuyé à l'économie, en laissant ses taux inchangés. L'institution monétaire entend également poursuivre son programme de rachats d'actif, de quelque 60 milliards d'euros par mois, au moins jusqu'à la fin de l'année. Pour la suite, elle donne rendez-vous au mois d'octobre.

Le commerce extérieur chinois s'est contracté en 2015 de 8% pour tomber à 3.960 milliards de dollars. Un chiffre très loin de l'augmentation de 6% visée par Pékin, qui rate son objectif pour la quatrième année consécutive.