Tout sur Recticel

Déception pour l'autrichien Greiner: son OPA hostile sur Recticel est un échec. Les actionnaires du spécialiste belge de l'isolation ont choisi un autre repreneur pour leur division mousses techniques.

L'autrichien Greiner veut acheter la majorité du belge Recticel. Et il s'y prend d'une curieuse façon. Il propose aux actionnaires de leur racheter leurs titres 13 euros 50. C'est moins cher que le prix du marché. En général, ça ne marche pas évidemment, surtout quand le cours monte.

Fin juillet, le producteur de caoutchouc mousse, Recticel, annonçait que ses ventes avaient augmenté de 60% au premier semestre. Cette augmentation ce traduit désormais aussi en bénéfice. Le résultat d'exploitation avant amortissements a triplé au cours des six premiers mois pour frôler les 60 millions d'euros.

Alexander De Croo en stage chez Recticel. Le Premier ministre se prête au jeu. Il est l'invité du producteur de mousse isolante, une des 140 entreprises participant à l'opération stage d'été organisée par le Voka.

Le groupe Recticel a racheté une usine en Pologne spécialisée dans la confection de panneaux isolants. Une acquisition qui vient renforcer le positionnement stratégique opéré depuis plusieurs années. Les perspectives de rentabilité du groupe Recticel s'en voient nettement améliorées.

Recticel va débourser 250 millions d'euros pour acquérir son concurrent Suisse FoamPartner, spécialisé comme lui dans les mousses flexibles. Une décision stratégique devrait lui permettre de booster sa croissance.

Recticel, spécialisé dans les produits d'isolation, affiche des résultats en baisse pour le premier semestre 2017, qui s'expliquent entre autres par une hausse du prix des matières premières