Tout sur recyclage

L'économie circulaire, qu'est-ce que c'est ? 60% des entreprises wallonnes ne connaissent pas du tout le concept, 20% le savent vaguement et 20% connaissent bien le principe. C'est le résultat d'une enquête menée auprès d'entreprises de toutes tailles par la Région wallonne. Des résultats qui imposent un rappel de la définition.

L'entreprise d'isolation Knauf Insulation investit dans la durabilité. Une nouvelle unité de recyclage a été inaugurée ce matin sur le site de Visé. Un projet de 15 millions d'euros qui s'inscrit dans un vaste plan de développement durable du Groupe visant entre autre le zéro carbone et l'économie circulaire.

Umicore vient de clôturer un exercice 2021 record. Malgré les perturbations importantes dans la production automobile au semestre écoulé, le spécialiste des catalyseurs et autres composants pour batteries, a vu ses revenus bondir de 22% l'an dernier. Le résultat opérationnel s'est lui envolé de 81% pour atteindre 971 millions d'euros.

Une nouvelle usine de recyclage d'emballages plastiques est en cours de construction à Neufchâteau, en province de Luxembourg. La construction et l'exploitation seront confiées à la société néerlandaise Morssinkhof-Rymoplast. À l'heure actuelle, moins d'un dixième de nos déchets plastiques sont recyclés dans le pays. Fost Plus -qui s'occupe du recyclage des emballages ménagers- veut augmenter cette proportion.

Cet après-midi, le Secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine, a visité les installations de Comet Services. Filiale du Groupe Comet, l'entreprise s'occupe de la dépollution et du démantèlement des déchets électriques et électroniques. Elle traite chaque année quelque 8.000 tonnes de ces déchets, tout droit venus de chez Recupel.

Stop au gaspillage. C'est le message de la deuxième édition de la "Big Collecte" lancée par Krefel. Pendant tout le mois d'octobre, les consommateurs peuvent rapporter leurs ancien électro en magasins. Ou confier les appareils qu'ils n'utilisent plus aux livreurs lors de la réception d'un nouvel appareil. Qu'il aient été achetés ou non chez Krefel.

La FEB, avec ses organisations membres, a développé sa vision pour 2030 sur l'économie circulaire. Selon la fédération patronale, l'industrie belge est déjà pionnière dans ce domaine. Mais le moment est venu de passer à la vitesse supérieure. Une économie circulaire n'est pas seulement bonne pour l'environnement, mais aussi pour notre compétitivité selon la FEB.

Ontex et Woosh lancent un projet pilote dans trois villes du pays: objectif: collecter les couches usagées en l'échange de couches neuves. Et recycler une partie des 65 000 tonnes de couches jetées chaque année. Un produit très polluant, et pourtant facilement recyclable.

Pour le moment Norm propose un seul modèle. Sa fabrication est européenne. La semelle est faite au Portugal tout comme l'assemblage. C'est aussi au Portugal que les chaussures en fin de vie sont recyclées. Norm appelle ce processus Circle, il est à présent ouvert aux clients intéressés par l'économie circulaire.

L'industrie textile génère de la pollution. Une startup bruxelloise s'est penchée sur le problème. Elle a développé une méthode pour fabriquer du fils à partir de maïs. Résultat, un tissu recyclable à 100%. L'entreprise a levé un demi-million d'euros pour accélérer son développement et commercialiser son produit auprès de grandes chaînes européennes.

Avec l'aide de partenaires divers, Fost Plus va développer 3 centres de recyclage des matières plastiques en Belgique. Ils s'ajouteront aux 5 nouveaux centres de tri. L'objectif avoué est de doter le pays d'une économie circulaire 100% locale.

En 2030, les lessives, savons de vaisselles et autres produits de nettoyage du groupe Unilever ne contiendront plus de matières premières d'origine fossile. Du moins, pas de première main. Le groupe veut utiliser à la place du carbone renouvelable ou recyclé.

Dans ce centre de réutilisation, on répare des objets et du matériels électro qui ne sont plus utilisés. Ils proviennent de particuliers ou de détaillants. Une fois réparés, ils viendront alimenter le marché de la seconde main. Le secteur de la réutilisation constate une croissance importante de ses activités.

Malgré un environnement difficile sur ses principaux marchés, Umicore a enregistré une solide performance l'année dernière. Tant ses revenus que son résultat opérationnel sont ressortis supérieurs aux prévisions. Le groupe prévoit en outre une croissance de ses revenus et de ses bénéfices pour 2020, mais tout dépendra des éventuelles conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus en Chine.