Tout sur Restructuration

La CNE a déposé un prévis de grève après l'annonce de la fermeture de 8 nouveaux magasins H&M dans notre pays. Le syndicat dénonce des "actions perlées" de la direction pour contourner la loi Renault sur les licenciements collectifs. Des actions sont prévues dans les semaines à venir.

400 emplois vont être supprimés dans l'usine Bosch à Tirlemont. Près de la moitié du personnel. En cause, le manque de rentabilité face à la concurrence, Serbe notamment. L'usine compte se recentrer notamment sur ses activités de recherche en caoutchouc.

Dans le cadre de son plan stratégique GROW le groupe chimique va supprimer 101 postes sur son de son site de Neder-over-Heembeek.

A peine un an après sa dernière restructuration, Bekaert annonce la fermeture de ses activités à Ingelmunster et des réductions d'emplois à Zwevegem. Au total 160 emplois sont menacés. Un coup dur pour les travailleurs, en pleine crise du Coronavirus et juste avant les fêtes de fin d'année.

L'entreprise Carthuplas à Thulin va licencier un quart de son personnel. Côté syndicat la décision passe mal. Ils déplorent une décision prise sans concertation. La direction elle, estime n'avoir pas eu le choix face à une crise qui a accéléré la baisse structurelle de demande de produits de l'entreprise.

Confronté à un marché des voitures neuves en baisse de plus de 20%, D'Ieteren annonçait en juin une accélération de sa transformation. 211 emplois étaient menacés. La phase 1 de la loi Renault est maintenant finie. Le nombre de licenciements secs pourraient être réduit.

En Belgique, Lagardère Travel Retail compte une vingtaine de boutiques hors taxes à l'aéroport de Zaventem et deux magasins à l'aéroport de Charleroi. Conséquence de la crise du coronavirus et de la baisse de fréquentation dans les aéroports, le groupe avait déclaré en juin son intention de supprimer 180 emplois sur 500 dans le pays. Finalement, 153 personnes sont licenciées.

Les représentants syndicaux viennent d'apprendre la nouvelle. Lunch Garden a l'intention de supprimer 138 postes. La direction évoque l'endettement du groupe et la chute du chiffre d'affaires à cause des mesures sanitaires pour limiter les effets du Coronavirus.

Umicore raffine du nickel et du cobalt dans son usine d'Olen. Le cobalt se retrouve dans les peintures, les céramiques, et aussi dans les batteries. Umicore veut rationaliser cette production et la transférer dans son usine en Finlande à partir de 2023.

La filiale belgo-luxembourgeoise de la société informatique Getronics a l'intention de se séparer de 126 travailleurs sur 336. Mais, elle n'appliquerait pas la loi Renault sous peine de faillite. Une situation qui choque les syndicats de la société.

Inquiétude pour l'emploi chez Dow Silicones à Seneffe. Après l'annonce ce jeudi par la direction du groupe américain de sa décision de supprimer 6% de ses effectifs, soit près de 2200 personnes, un Conseil d'entreprise extraordinaire s'est tenu ce vendredi sur le site belge du groupe. Où travaillent... 500 personnes.

Les dirigeants de Brussels Airlines et les syndicats ont signé la phase 1 du plan de restructuration. Il s'agit du plan social. Les départs volontaires détermineront le nombre exact de licenciements secs.

La restructuration chez Orchestra-Prémaman sera finalement plus lourde que prévu. La direction du groupe a annoncé mardi en conseil d'entreprise extraordinaire son intention de fermer 22 magasins supplémentaires.

Le groupe, leader dans la production de chaux et de dolomie, a décidé de réorganiser ses activités. Ses 3 sites de Wallonie vont se spécialiser sur un coeur de métier. Une manière d'assurer la pérennité de l'entreprise.

Les craintes d'hier sont devenues réalité. KBC a annoncé la suppression de 1.400 emplois. Aucun licenciement collectif néanmois. Côté syndical, on se montre circonspect.

Le plan de restructuration chez BNP Paribas se précise. Ce vendredi matin, en marge de la publication de ses résultats, la banque a annoncé la fermeture chez nous de 267 de ses 678 agences d'ici 2021. Une mesure qui surprend les syndicats, tout comme le nombre des 2.200 suppressions d'emplois annoncées.

Le groupe Greenyard va supprimer 422 emplois, principalement à l'étranger. Le producteur belge de fruits et légumes, en difficulté depuis plusieurs mois, a annoncé ce vendredi un plan de restructuration mondial.