Tout sur résultats

Malgré des crédits et des dépôts en hausse, BNP Paribas Fortis termine 2020 avec un bénéfice net en recul de 15%. La banque se dit assez capitalisée pour verser un dividende de 475 millions d'euros.

2020 a été une année compliquée pour le secteur de l'horeca. Y compris, dans une certaine mesure, pour les grandes chaînes de restauration rapide. C'est le cas par exemple de McDonald's Belgique qui, malgré le drive-in et la livraison, a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires. Néanmoins, l'enseigne ambitionne tout de même de poursuivre son déploiement en Belgique cette année.

Le géant allemand de l'ingénierie a présenté ses derniers résultats. S'il enregistre un recul net de 25% en raison de la pandémie de la Covid-19, le groupe se montre résolument confiant pour 2021. Son dernier bénéfice trimestriel est en hausse de 28%.

Le groupe Kinepolis a présenté des résultats du 1er semestre 2020 en forte baisse avec plus de 50% de perte de revenus et de visiteurs. Mais, il traverse la crise avec force et résistance. Kinepolis est solide, il a peu de dettes et beaucoup de cash.

Excellent résultats pour Lotus Bakeries. Le célèbre producteur de biscuits a vu son chiffre d'affaires bondir de 10% l'an dernier. Une croissance solide qui se reflète dans le résultat net, en hausse de près de 12%. Fort de cette performance Lotus va gâter ses actionnaires et proposera un dividende annuel de 32 euros par action, en hausse de 10,3% sur un an.

Van de Velde peine à relancer la machine. Le groupe de lingerie, connu pour les marques Prima Donna et Mare-Jo, a beau afficher des résultats semestriels en amélioration par rapport à l'année dernière, il ne parvient toujours pas à redécoller.

Une année 2018 de bonne facture pour Crelan. La banque coopérative est parvenue à dégager un bénéfice net en hausse de plus de 30% sur un an, malgré un environnement difficile. Elle a également poursuivi sa mutation, tant au niveau digital qu'au niveau de ses agences.

Volkswagen met l'accélérateur sur la voiture électrique. Dans le cadre de la publication de ses résultats annuels, le premier constructeur automobile mondial a annoncé qu'il entendait introduire une vingtaine de modèles électriques en plus que prévu dans les prochaines années.

Le société néo-louvaniste IBA va enfin pouvoir installer son deuxième centre de protonthérapie en Belgique. Un centre situé à Charleroi pour lequel elle vient de recevoir le bon de commande de quatre universités francophones du pays.

Le géant chinois de l'électronique Huawei a, pour la première fois, pris la deuxième place de son rival américain Apple sur le marché mondial des smartphones, selon les dernières estimations du cabinet spécialisé International Data Corporation (IDC). Le sud-coréen Samsung demeure le numéro 1.

Fort d'une prestation qualifié d'"exceptionnelle" par ses dirigeants au premier semestre, Belfius avance vers son IPO partielle, qui pourrait déjà intervenir dès mai-juin 2018.

Deceuninck face aux vents contraires - Kinepolis n'est pas encore rassasié - Uber performe en pleine tempête - Seadrill vers une faillite imminente

La croissance des ventes ralentit chez Carrefour - JPMorgan dépasse les attentes - Citigroup en meilleure forme que Wells Fargo

Le chômage continue à baissé en Belgique. D'après les chiffres de l'Onem, il a encore diminué de 6,7% en 2016, pour atteindre son plus bas niveau en 25 ans, soit un peu plus de 530.000 unités.

Le bénéfice 2016 de Proximus est en hausse par rapport à 12015 malgré une légère baisse de chiffre d'affaire. L'entreprise annonce 3 milliards d'investissement dans la fibre optique.

Tous les signaux sont au vert pour Belfius qui est encore parvenu en 2016 à dégager plus d'un demi-milliard d'euros de bénéfices, tout en tournant la page de l'héritage Dexia. Un généreux dividende sera d'ailleurs versé à son actionnaire, l'Etat belge, qui a désormais les coudées franches pour décider de l'avenir du bancassureur.