Tout sur Russie

L'ambassadeur d'Ukraine en Belgique était l'invité du Cercle de Wallonie à Namur mercredi soir. Devant les entrepreneurs présents, il a dressé un état de la situation dans son pays en guerre, lançant un appel aux entreprises belges.

L'Union européenne propose un 6ème paquet de sanctions à l'encontre de la Russie. Depuis le début de l'invasion, l'Europe a payé 20 milliards d'euros à la Russie pour l'achat de pétrole. Cet argent permet à Poutine de maintenir l'économie de son pays, malgré les sanctions précédentes. Le coeur de ce 6ème paquet de sanctions est donc l'interdiction d'importer des produits pétroliers russes.

Les 27 ministres des finances de l'Union européenne étaient réunis ce mardi au Luxembourg pour un conseil des affaires économiques et financières. Un conseil presque exclusivement consacré à l'Ukraine et la situation économique découlant de la guerre. De nouvelles sanctions ont été envisagées. La Commission européenne a soumis, dans la foulée, une proposition de sanctions comportants 6 piliers.

Les dirigeants européens sont réunis ces jeudi et vendredi en sommet à Bruxelles. Au programme des discussions : le conflit ukrainien et l'énergie. Joe Biden, Boris Johnson, Justin Trudeau et Fumio Kishida seront également présents pour ce sommet européen exceptionnel. L'Europe et ses alliés veulent ainsi mettre en avant l'unité transatlantique et adresser un message fort à la Russie.

Après un mois d'interruption, les marchés d'actions ont repris partiellement à la Bourse de Moscou. La durée des échanges était réduite à quatre heures seulement. Le principal indice a nettement progressé durant la journée, franchissant même par moment la barre des 10% d'augmentation, grâce à quelques artifices.

La Russie à deux pas de faire défaut sur sa dette. Le scénario est de plus en plus probable, même si le pays assure qu'il honorera ses obligations, mais en les payant en roubles. Le problème n'est pas tant que la Russie ne dispose pas des fonds nécessaires, le pays agit de la sorte pour punir les pays occidentaux, au risque de s'isoler complètemen

La directrice générale du Fonds Monétaire International annonce que le FMI va abaisser ses prévisions de croissance. La guerre en Ukraine fragilise une économie mondiale déjà malmenée par la pandémie, l'inflation et les ruptures d'approvisionnement.

Le sommet de Versailles s'achève sur plusieurs décisions, à commencer par une aide supplémentaire à l'Ukraine en guerre. Les chefs d'Etats et de gouvernements envisagent également une quatrième vague de sanctions à l'égard des autorités au pouvoir à Moscou. La stratégie décidée à Versailles prévoit, par ailleurs, la création d'une vraie défense européenne, avec des armes européennes.

Le conflit en Ukraine a remis la préoccupation d'une défense européenne au premier plan. Les européens se doivent d'être plus efficaces. Actuellement, chaque État membre a sa propre armée et essaye de favoriser sa propre industrie militaire. Ainsi, d'après une étude du Parlement européen, l'Europe gaspille plus de 26 milliards d'euros chaque année. Une union des forces ne serait donc pas du luxe.

Le monde de la finance cherche à couper les ponts avec la Russie. En effet, la Bourse de Londres a suspendu la cotation de 27 entreprises russes alors que FTSE Russell et MSCI vont tout bonnement exclure les titres russes de leurs baromètres la semaine prochaine. Du côté des agences de notation, Fitch et Moody's ont placé la dette de la Russie dans la catégorie des placements spéculatifs. De quoi compliquer encore davantage la tâche du pays en terme de financement.