Tout sur Sécurité sociale

Premier sujet du mécontentement: l'enveloppe "bien-être". Un budget d'1 milliard d'euros pour les allocations sociales les plus basses. Patrons et syndicats doivent émettre un avis commun pour débloquer la somme. Mais les employeurs veulent lier le dossier aux discussions à venir pour un futur accord interprofessionnel qui fixera l'évolution des salaires.

Une cinquantaine de militants de la FGTB se sont rassemblés ce mardi midi devant la Banque nationale pour réclamer un renforcement de la sécurité sociale, des investissements dans les soins de santé ou encore, une augmentation de la pension et du salaire minimum. Le syndicat socialiste appelle pour ce faire une réforme fondamentale de la fiscalité, afin d'assurer une redistribution plus juste des richesses.

A l'occasion de la journée internationale du travail décent, la FGTB a présenté ce lundi son traditionnel Baromètre socio-économique. Le syndicat socialiste en tire plusieurs constats. Outre une situation économique en berne, le syndicat pointe une paupérisation galopante de la population. Il appelle donc le futur gouvernement à agir, notamment pour refinancer la sécurité sociale.

C'est la directrice générale de la FEB qui lance les pistes pour une réforme de la sécurité sociale. La sécu des travailleurs salariés d'abord: un budget de 72 milliards d'euros, financé au trois quarts par les cotisations patronales et personnelles. C'est cher et pas toujours performant, estime la FEB.