Tout sur shopping

Acheter aujourd'hui et payer dans 30 jours, cela fait deux ans que Klarna propose en Belgique sa solution de paiement différé. Moyenne d'âge des clients qui utilisent ce service 35 ans, mais la croissance est plus rapide chez les plus de 57 ans.

L'assureur-crédit Allianz craint une vague de faillite dans les mois à venir dans le secteur de la mode. La guerre en Ukraine et la hausse de l'inflation ont sérieusement ébranlé la confiance des consommateurs et l'habillement est le premier poste sur lequel le consommateurs économise. On s'attend en Europe à une baisse de vente de 4,85 milliards d'euros en 2022. C'est surtout le petit détaillant indépendant qui ressentira l'impact.

Il y a quelques mois, Toby Nguyen, un spécialiste de l'intelligence artificielle et deux partenaires lançaient une startup baptisée Daire. Cette jeune entreprise s'apprête à ouvrir le premier centre commercial virtuel du pays: son nom Daireland.

Les consommateurs belges ont signalé beaucoup de fraudes au ministère de l'Economie l'an dernier. 55.755 signalements exactement, c'est 30% de plus qu'en 2019. Cette fois, un signalement sur cinq concernait une fraude lors d'un achat via internet.

Mauvaise nouvelle. Tous les commerçants ne pourront finalement pas bénéficier du double droit passerelle. Contrairement à ce qui avait été annoncé la semaine dernière, les indépendants qui peuvent rester ouverts sur rendez-vous, devront se contenter du simple droit passerelle à condition de démontrer une perte du chiffre d'affaires d'au moins 40%.

La Belgique n'est pas une destination de shopping récréatif. C'est le message qu'a transmis Alexander De Croo au Premier ministre néerlandais Mark Rutte. Les Pays-Bas sont entrés en confinement strict. Par conséquent, tous les magasins non essentiels sont fermés et le resteront pour 5 semaines. Alors chez nous, les communes frontalières s'inquiètent d'un afflux massif de clients néerlandais.

A l'approche des fêtes et malgré la recrudescence du virus, les consommateurs ont bien l'intention de faire leur shopping. En magasin, en ligne, ou un peu des deux, mais pas question d'y renoncer pour l'instant selon une étude d'Oracle retail.

Après des semaines enfermés à la maison, les Sud-Coréens font du "Bobok Sobi". En anglais, du "Revenge Shopping". En d'autres termes, ils se précipitent pour faire des achats retardés par les règles du confinement.

Magasins fermés, parkings vides - Faire du shopping est devenu impossible à cause du Coronavirus. Résultat, les Belges achètent massivement en ligne. Et les comportements de consommateurs se modifient.