Tout sur Sommet

Entre un report court du Brexit au 30 juin réclamé par la Première ministre britannique Theresa May, et un report long à la fin de l'année - voire à un an - auquel s'est opposée la France, les dirigeants des Vingt-Sept ont coupé la poire en deux en proposant la date du 31 octobre à la dirigeante britannique, qui l'a acceptée.

C'est une fois encore le Brexit qui s'est invité ce jeudi au sommet des 27 réunis à Bruxelles. Un sommet au cours duquel la première ministre britannique Theresa May est venue demander un report de la date du Brexit jusqu'au 30 juin prochain, comme elle l'avait annoncé la veille. Un report que ses homologues européens ne rejètent pas s'il est assorti de certaines conditions.

Les dirigeants européens sont réunis depuis ce jeudi en sommet à Bruxelles. Un sommet durant lequel ils tenteront de surmonter leur division sur l'épineuse question migratoire, tout en espérant également avancer sur d'autres dossiers économiques, comme la réforme de la zone euro.

Les dirigeants de l'UE ont fait un geste vendredi envers la Première ministre britannique Theresa May, sous pression au Royaume-Uni pour faire avancer les négociations sur le Brexit, au deuxième jour d'un sommet à Bruxelles.

Le président français Emmanuel Macron n'est pas parvenu à imposer sa vision "protectrice" du commerce international, au deuxième jour d'un Sommet européen largement dominé par la proposition britannique sur le Brexit.