Tout sur start-up

Un test simple et peu coûteux pour savoir, à la maison, si vous avez ou non contracté une maladie sexuellement transmissible. D'ici deux ans, cela ne sera sûrement plus de la science fiction grâce à la technologie d'Antelope. La start-up gantoise, spin-off de l'université de Gand, vient de recevoir 5 millions d'euros de capital pour se développer.

Cowboy, le spécialiste du vélo électrique connecté vient de lever 10 millions d'euros. Une somme qui servira au développement de l'entreprise sur les marchés européens. Active en Belgique, Cowboy espère bientôt arriver en Allemagne, au Royaume Uni, en france et aux Pays-bas.

Pfizer, pionnier mondial dans le développement de médicaments et de vaccins innovants s'associe à Start it @KBC, le plus grand accélérateur de Belgique. Ce tout nouveau partenariat a été présenté officiellement à l'occasion du festival Start it @KBSEA qui réunit les start-up pendant trois jours.

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) invite les investisseurs privés à constituer un fonds de capital-risque de 450 millions d'euros afin d'encourager les start-up à fort potentiel de croissance de demeurer en Belgique.

Une start-up installée dans le Lot-et-Garonne aide les agriculteurs à améliorer leurs rendements en plaçant sur leurs exploitations des abeilles solitaires qui ne produisent pas de miel, mais qui sont des championnes de la pollinisation des cultures, bien plus que les abeilles domestiques.

Venture EU, c'est le nom du nouveau programme européen pour stimuler le capital à risque. L'Union européenne entend mieux financer les investissements dans les start-up et les scale-up innovantes.

Le Champignon de Bruxelles. C'est le nom d'une champignonnière qui vient de s'installer dans les caves de Cureghem à Anderlecht. Ici l'on produit trois sortes de champignons: du shiitake, du maitake et du nameko.

Le nombre de hackathons organisés en Belgique a triplé en l'espace de deux ans. Ces événements underground originellement réservés à une petite caste de bidouilleurs informatiques intéressent désormais les entreprises et attirent les start-up.

Certaines entreprises disposent d'espaces non utilisés, d'autres cherchent à louer de tels espaces à l'heure ou à la journée. Bird Office, une société française fraîchement débarquée en Belgique, met ces acteurs en relation sur sa plateforme.

Les start up de livraison de repas à domicile fleurissent, sur le modèle de l'américain Uber, les travailleurs ne sont pas des salariés, mais des indépendants sous le statut d'auto-entrepreneur. Les commandes ne cessent de d'augmenter pourtant une première société, la belge Take Est Easy dépose le bilan. Se pose la question, quelle rentabilité, quel risque pour les salariés de ces entreprises ?

D'après Agoria, la Fédération belge de l'industrie technologique, Bruxelles serait un moteur du numérique mais son attractivité tendrait à se réduire. Les start-up auraient du mal à croître dans la capitale.