Tout sur Télécom

Citymesh et l'entreprise IT limbourgeoise Cegeka veulent devenir le quatrième opérateur télécom en Belgique. Les deux sociétés se sont associées l'an dernier pour proposer une offre télécom destinée au marché professionnel. Elle vise désormais le grand public. De l'avis des spécialsites, l'arrivée d'un quatrième acteur en Belgique pourrait avoir un impact favorable sur les prix.

Le patron de Proximus fait le point sur l'année écoulée. Plus de clients en internet mobile et fixe, plus de clients aussi en télé. Et pourtant le chiffre d'affaires a reculé de 2,3%. La pandémie a entraîné une baisse du roaming.

En reprenant 100% des parts, Proximus met la main entièrement sur la plateforme internationale BICS qui gère les transferts de voix et de données entre résaux à travers le monde. Mais par la même occasion, l'opérateur belge acquiert TeleSign, une entreprise spécialisée dans la vérification des identités digitales.

La société IT limbourgeoise Cegeka passe à la vitesse supérieure en reprenant le service de conseil informatique du groupe télécom néerlandais KPN. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué, mais il s'agit de la plus importante acquisition jamais réalisée par Cegeka, qui joue désormais dans la cour des grands aux Pays-Bas.

Les habitudes consommateurs évoluent. Voo fait donc de même. L'opérateur télécom wallon a réorganisé toute son offre tant pour le mobile, que pour ses packs triple-play ou quadruple-play. Et comme chaque année, le volume de consommation Internet progresse de 35%, Voo a décidé de gonfler ses forfaits et ses vitesses de connexion.

Petite révolution chez Proximus. Face à l'évolution des habitudes de consommation des téléspectateurs, le groupe entend se focaliser pleinement sur le numérique. Conséquence immédiate, exit Proximus TV qui laisse sa place à la nouvelle plateforme Pickx. Une plateforme qui permettra à terme de proposer de nouveaux contenus grace à un nouveau décodeur tournant sur Android.