Tout sur temporaire

L'emploi a progressé 4,2% par rapport à février, juste avant le coronavirus. Une progression surprenante, en partie due au chômage temporaire pour cause de force majeure en raison du Coronavirus. Les indépendants sont aussi de plus en plus nombreux.

Horeca, coiffeurs, esthéticiens, commerçants, de nombreuses entreprises ont eu recours au chômage temporaire de force majeure en raison du Coronavirus. A partir du 1er septembre, les conditions se durcissent. Et selon Acerta, à peine 42% des entreprises pourront encore utiliser le mécanisme, car elles répondent au nouveau critère.

Le ralentissement de l'économie s'est accentué au mois d'avril, les entreprises ont donc cherché à adapter leur gestion du personnel. Le nombre de travailleurs mis au chômage temporaire a augmenté de moitié par rapport à la fin du mois de mars.