Tout sur temps de travail

Dans le contexte de pandémie, Ryanair réduit ses coûts un peu partout où il est présent. En Belgique les pilotes avaient déjà accepté une réduction de salaires. Après des mois de négociations, un protocole d'accord est trouvé pour le personnel de cabine. Mais d'abord un réajustement est prévu.

Conscients des enjeux et des risques pour leur entreprise, les pilotes de Brussels Airlines ont présenté ce mercredi leur solution pour sauvegarder la compagnie. En front commun, ils proposent à la direction une réduction temporaire de leur temps de travail et de leur salaire pouvant aller jusqu'à 45%. De quoi économiser quelque 100 millions d'euros et maintenir ainsi tous les pilotes et le personnel de cabine à bord.

Après des mois de tensions sociales, l'accord social conclu ce vendredi entre syndicats et direction de Skeyes porte sur la réduction du temps de travail et de la charge de travail des contrôleurs aériens. Un accueil