Tout sur Titres-services

Après des mois de négociations et plusieurs actions syndicales, syndicats et employeurs du secteur des titres-services sont finalement parvenus lundi soir à un protocole d'accord social. Protocole qui comprend notamment une augmentation des salaires bruts de 0,8% à partir du 1er janvier 2020, de même qu'une série de mesures qualitatives.

Mouvement de grève inédit ce mercredi pour les travailleurs du secteur des titres-services. Des travailleurs qui entendent bien obtenir une augmentation des salaires bruts de 1,1%, comme prévu dans l'accord interprofessionnel. Mais jusqu'à présent, les employeurs refusent, notamment en raison de dispositions spécifiques à la Flandre.

La CSC a appelé les travailleurs à se mettre en grève le 8 janvier prochain. Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, entendent de la sorte dénoncer le blocage des négociations concernant une augmentation salariale de 1,1%. Une hausse intenable, selon les patrons du secteur.

Les aide-ménagères et autres travailleurs des titres-services veulent de meilleurs salaires. Ils étaient un millier à manifester ce matin devant le siège social de Randstad Group. Leur objectif: obtenir une augmentation des salaires bruts de 1,1%, comme prévu dans l'accord interprofessionnel, ce que les employeurs refusent, renvoyant la balle au gouvernement.

Régionalisation oblige, les nouvelles entreprises de titres-services doivent désormais verser une caution dans chacune des régions où elles veulent être agréées. La fédération du secteur s'inquiète.