Tout sur travail

Alors que la pénurie de main-d'oeuvre concerne de plus en plus de professions, garder ses employés ou ouvriers devient un sacré challenge pour les entreprises. Pour fidéliser ses travailleurs, celles-ci recourent donc de plus en plus à l'employabilité durable. En d'autres mots, offrir la possibilité de changer de job en interne. Explications Jean-Michel Herbint.

C'était il y a 6 ans. Le Rana Plaza s'effondrait au Bengladesh, faisant 1.138 morts. Ce bâtiment abritait de nombreux ateliers de confection de célèbres marques de vêtements. Ce mercredi, une action était organisée à Bruxelles par la plateforme "Actions Consommateurs Travailleurs" .

Moins de la moitié des Belges acceptent de faire un pas en arrière pour travailler plus longtemps. C'est ce qui ressort d'une étude de Tempo-Team montrant que la récente loi sur les fins de carrières en douceur ne convainc pas encore la majorité des travailleurs.

L'an dernier, le nombre de créations d'emplois en Belgique a été supérieur à celui des destructions de postes. Une amélioration qui s'est accompagnée d'une plus grande dynamique sur le marché du travail. Mais les projections pour cette année ne permettent pas de voir le maintien de la tendance.

Hausse du Smic de 100 euros par mois, défiscalisation des heures supplémentaires et des primes de fin d'année. Le Président français a dévoilé ses mesures en réponse aux gilets jaunes. Des mesures qui concernent aussi les pensions les plus basses.

L'organisation internationale du travail a analysé les données de 136 pays à travers le monde. Conclusion, l'évolution salariale, sans inflation, a ralenti, passant de 2,4% en 2016 à 1,8% l'an dernier.

L'estomac noué le dimanche soir à l'idée de recommencer une semaine de travail, une impression désagréable ressentie par un Belge sur quatre. C'est en tous cas le résultat d'un sondage mené pour le compte du groupe Agilitas. Et une fois arrivé au travail, plus de la moitié des Belges sondés se sentiraient mal, régulièrement.

C'était l'une des promesses du Jobs Deal annoncé l'été dernier par le gouvernement fédéral. Assouplir sa fin de carrière sera dès l'an prochain possible pour tout travailleur âgé d'au moins 60 ans, et même de 58 ans pour les travailleurs de nuit. Un arrêté royal vient d'être approuvé en ce sens par les ministres de l'Emploi, Kris Peeters, et de la Santé, Maggie De Block.

25. Les Belges ont droit à 25 jours de congés en moyenne par an. Ce chiffre place la Belgique dans le top 12 des pays où les travailleurs ont le plus grand nombre de jours de congé, de quoi remonter le moral des belges déja de retour au travail !

3,9, c'est en pourcents l'augmentation des salaires belges sur la période 2017-2018. 3,9% d'évolution des salaires, il ne s'agit pas du chiffre officiel, mais du résultat d'une étude menée par le cabinet Hudson auprès de 755 entreprises. Ce chiffre, s'il se révèle correct en fin d'année, constituerait la progression la plus importante depuis cinq ans.

Le gouvernement flamand encourage les travailleurs à prendre leur vélo. C'est dans ce but qu'il met sur la table 2,2 millions d'euros issus du Pendelfonds, un fonds régional destiné à soutenir les initiatives des employeurs en matière de mobilité.

Moins de travailleurs au noir, plus de personnes peu qualifiées sur le marché du travail, voilà deux bénéfices du secteur des titres services. Un secteur qui va bientôt célébrer ses 15 ans.

Ils seraient plus de 200.000 en Belgique à cumuler plusieurs emplois. Si certains le font par nécessité, d'autres, de plus en plus nombreux, le font par envie. On les surnomme les " slasheurs ". Alors qu'est-ce qui explique cette nouvelle tendance et quel impact cela a-t-il pour le monde du travail ?

Les personnes d'origine étrangère ne sont pas suffisamment intégrées au marché du travail. La Belgique serait même en queue de peloton des pays européens. C'est la conclusion du dernier monitoring socio-économique du ministère de l'emploi.

L'Exécutif européen propose 20 principes et droits essentiels autour de trois thèmes : l'égalité des chances sur le marché du travail, les conditions de travail équitables et la protection sociale. La commission veut ainsi créer les conditions d'un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle et réguler les nouvelles formes de travail

Un score historique pour le travail intérim en Belgique en 2015: 11% de progression, un signe que le pays sort doucement de la crise mais également que les employeurs sont à la recherche de plus de flexibilité.