Tout sur UCM

Plus de 5.000 entreprises belges dont 2.200 PME wallonnes et bruxelloises ont répondu à la dernière enquête de l'ERMG. En moyenne, elles affirment que leur chiffre d'affaires est en baisse de 17% ce mois de novembre par rapport à la normal. Une chute plus forte que celle exprimée ces trois derniers mois. Mais une chute deux fois moins profonde que celle du premier confinement qui était plus stricte.

Un accord est finalement intervenu au sein du gouvernement fédéral pour instaurer un nouveau moratoire sur les faillites jusqu'au 31 janvier 2021. D'ici-là, le gouvernement travaillera également sur un nouveau projet de PRJ mieux adapté à la situation actuelle. Et alors que l'UCM salue cette mesure, du côté de la FEB, l'accueil est un peu plus mitigé.

Les commerçants sont soulagés des mesures annoncées ce matin. Ils ne devront pas fermer leurs portes. Tous les secteurs n'ont pas eu la même chance: Les parcs d'attraction ont appris ce matin leur fermeture immédiate.. Un coup dur alors que la première vague a déjà mis le secteur en difficulté.

Un reconfinement: non ! le monde économique n'en veut pas. Qu'elles soient petites, grandes, ou moyennes, les entreprises redoutent un second "lockdown" qui pourrait s'avérer dramatique pour nombreuses d'entre elles, dans un contexte déjà très difficile.

Selon une enquête de l'UCM, l'inquiétude est palpable chez les commerçants à deux jours du début des soldes. 80% d'entre eux estiment la fréquentation plus faible qu'à la normale, Et craignent que les nouvelles mesures du gouvernement ne compliquent davantage la situation.

Si elles étaient attendues, les décisions prises lundi par le Conseil National de Sécurité impacteront les entreprises du pays. Selon l'UCM, pour l'événementiel, l'horeca et le commerce, ce reconfinement partiel est à la fois décourageant et lourd de conséquences.

Port du masque obligatoire pour les clients dans les magasins et dans les centres commerciaux à partir de samedi. La décision du Comité de concertation est saluée par les représentants du personnel. Mais le risque de sanctions inquiètent les commerçants.

Pierre-Fréderic Nyst a été reconduit à la tête de l'UCM pour 4 ans. Parmi les priorités à court terme, la prolongation des mesures de chômage temporaire, la sauvegarde d'un maximum d'emploi après la crise du Coronavirus et la réforme de la fiscalité.

Bilan plutôt mitigé pour les soldes d'hiver qui se clôturaient ce mardi. Tant du côté des petits commerçants que des grandes chaînes, le statut quo a primé par rapport à l'an passé. Un constat qui se répéte d'année en année et qui pousse le secteur à s'interroger sur l'organisation même des soldes.