Tout sur viticulture

Dans le Sauternais, de nombreux châteaux tentent de dépoussiérer l'image de ce vin sucré et liquoreux en développant des offres oenotouristiques originales. Objectif: damer le pion aux grands châteaux du Médoc et conquérir de nouveaux marchés.

Journalistes et négociants venus du monde entier se penchent sur le millésime 2017 "tout-à-fait excellent" des grands crus bordelais."C'est le seul endroit dans le monde où nous trouvons ce système "en primeur" souligne un expert.

Depuis plus de trois siècles, la viticulture sud-africaine était le privilège d'une élite de quelques familles blanches. Mais la récente apparition d'une poignée de producteurs noirs a commencé à changer, timidement, le visage de cette industrie séculaire.

Aléas climatiques obligent, les pays européens vont enregistrer une forte baisse de leur production vinicole cette année. Ce pourrait être le plus bas niveau de l'après-guerre.

Assis dans sa vigne de la Bekaa libanaise, entre des plants de sauvignon blanc et de tempranillo, Michel Emad, militaire retraité et père de deux adolescents, se souvient de l'époque aujourd'hui révolue où il cultivait du cannabis.

Bordelais, mais aussi Charentes, Alsace et Jura: les vendanges ont été lourdement pénalisées cette année par les gels du printemps et les volumes de vin attendus pourraient être "historiquement bas". Dans le Bordelais, où les vendanges touchent à leur fin, exception faite des liquoreux, les professionnels estiment que la récolte 2017 sera inférieure de 40% par rapport à une année normale.

Alors que le tourisme tunisien paraît vivre un hiver sans fin, Mohamed Ben Cheikh croit en des jours meilleurs: "notre pays est riche en produits du terroir", plaide-t-il depuis les hauteurs de son domaine. Parmi ces atouts, le vin, culture "ancestrale" en plein renouveau.

Reconnaissable à sa robe dorée aux subtiles nuances olive, c'est le vin blanc italien qui monte: le pecorino avait failli disparaître mais, grâce à la passion d'un viticulteur des Marches (est), il enchante désormais les papilles des amateurs, jusqu'aux Etats-Unis.

Les vins du Bourguignon Henri Jayer ont beau atteindre 15.000 euros la bouteille dans le classement du Wine Searcher, dépassant la fameuse Romanée-Conti, son neveu Emmanuel Rouget refuse de céder aux sirènes de la spéculation, mais poursuit à exploiter les parcelles de son oncle dans le respect de la tradition.

Le réchauffement climatique menace-t-il la qualité et la typicité des vins de Bordeaux? Pourra-t-on produire encore des grands crus dans 50 ans, quand les températures auront augmenté en moyenne de plusieurs degrés? Sans attendre des scénarios catastrophiques, la profession s'organise.

C'est un vignoble pas comme les autres qui s'étend sur un hectare à peine : des baobabs veillent sur son raisin jeune qui se gorge de soleil à Nguékhokh, une localité située à environ 60 km au sud-est de Dakar. Le site a été baptisé "Le Clos des Baobabs" par ses fondateurs, deux Français amoureux du Sénégal. Un peu fous, aussi, d'avoir tenté l'aventure du vin dans un milieu a priori hostile.

Grand cru mythique du Bordelais, Château Margaux, monument historique, est resté architecturalement tel quel depuis la construction en 1815 de son emblématique château à colonnades: pour célébrer cet anniversaire, un nouveau chai vient d'être inauguré, oeuvre de l'architecte britannique Norman Foster.