Tout sur Voyages

Omicron sème le chaos dans le secteur de l'aviation. Plusieurs compagnies aériennes ont en effet été contraintes d'annuler des vols alors que plusieurs membres de leurs équipages ont été testés positifs au coronavirus ou ont dû être mis en quarantaine après avoir été cas contact. Quelque 8.000 vols ont été supprimés dans le monde le week-end de Noël. De quoi compromettre les projets de voyage de nombreux voyageurs, notamment aux États-Unis.

A l'approche des fêtes de fin d'année, et alors que l'industrie peine à se remettre des mois passés, les entreprises du secteur se seraient bien passées de l'arrivée du nouveau variant. Et constatent déjà des reports de voyages pour le début d'année 2022.

Partir en vacances avec Carrefour. Ce service existe déjà en France, le groupe de distribution le lance ce 1er décembre en Belgique. Plusieurs dizaines de destinations sont d'emblée disponibles avec un principe: réserver son voyage par internet ou dans quelques jours par téléphone.

Le secteur du voyage se reprend, et Neckermann s'en félicite. Le tour opérateur a recommencé ses activités le 7 juin dernier, après son rachat par CIM Capital. Et visiblement depuis, les clients sont au rendez-vous et dépensent même un peu plus que prévu. Preuve que l'activité tourne à plein régime, l'entreprise ne recourt plus du tout au chômage technique.

La Grèce a présenté ce vendredi sa plateforme interactive pour le "Certificat Covid". Un passeport sanitaire européen, qui devrait permettre une reprise des voyages de façon sûre et facile en Europe. Il était donc très attendu par les pays fort dépendants du tourisme.

Durement touchée par la crise, l'industrie du voyage est visiblement en grande difficulté. C'est pourquoi SOS Travel, qui regroupe quelque 450 agences de voyage indépendantes, a mené une action ce vendredi pour sensibiliser les autorités à leur situation. Si rien n'est fait pour les aider, ils craignent le pire d'ici la fin de l'année.