Tout sur Wallonie

Elio Di Rupo a prononcé son discours sur l'état de la Wallonie ce mercredi. L'occasion de rappeler les difficultés auxquelles fait face la région, mais aussi de souligner ses forces.

Mercredi matin, C'est Elio Di Rupo qui montera à la tribune du Parlement wallon. Le Ministre-Président prendra la parole pour le traditionnel discours sur l'état de la Wallonie. Didier Paquot, l'économiste en chef de l'institut Jules Destrée, suivra avec attention les points liés au développement économique.

La Région wallonnes lance une expérience pilote pour aider les chômeurs de longue durée à se remettre au travail. Lancée en France, l'initiativeTerritoire zéro chômeur de longue durée, est adaptée à la Wallonie. L'idée, c'est de partir de la base : créer des activités à partir des besoins d'une zone et des capacités des demandeurs d'emplois.

Les biotechs et medtechs wallonnes continuent de séduire toujours autant la Société régionale d'Investissement de Wallonie. La SRIW compte désormais 59 entreprises dans son portefeuille "Sciences de la vie". L'an dernier, vingt-huit d'entre elles ont pu bénéficier d'un investissement pour un montant total de 35 millions d'euros.

C'était pressenti, c'est aujourd'hui officiel. Le ministre wallon du Budget et des Aéroports, Jean-Luc Crucke, a démissionné ce lundi matin. Régionaliste et progressiste, Jean-Luc Crucke a assuré que si ses convictions étaient libérales, elles n'étaient plus en adéquation avec la ligne de son parti. Il quitte donc la vie politique pour la Cour constitutionnelle, dont un mandat échoira au MR dans quelques mois.

Ils étaient nombreux ce mardi à manifester pour faire entendre leur voix. La voix de l'agriculture wallonne. Et des associations de défense de l'environnement. Qui craignent que la réforme de la PAC ne rende leur quotidien encore plus difficile. Et menace le contenu de nos assiettes.

La croissance est toujours bien au rendez-vous en Wallonie, et c'est une bonne nouvelle. Mais, une moins bonne l'accompagne : cette croissance ralentit, en partie à cause de l'inflation, des contraintes d'offres et de la récente recrudescence de l'épidémie.

Le gouvernement wallon espérait le soutien des partenaires sociaux à son plan de relance. Il ne l'a visiblement pas. Patrons et syndicats réclament de sérieuses adaptations. Ils dénoncent un manque d'ambition et de cohérence. Selon eux, l'argent de la relance ne profitera pas assez aux entreprises wallonnes et au redressement structurel de la région.

Le prêt "Coup de pouce" permet aux particuliers de prêter de l'argent aux entreprises et aux indépendants en Wallonie, tout en bénéficiant d'un avantage fiscal sous la forme d'un crédit d'impôt. Introduite en 2016, la mesure a fait peau neuve en début d'année. Et depuis son succès ne se dément pas. Plus de 1.500 demandes ont été introduites depuis janvier. C'est une hausse de 362% en un an.

Proximus et Unifiber accélèrent le déploiement de la fibre optique en Wallonie. Quinze nouvelles communes devraient ainsi en bénéficier d'ici fin 2022. C'est donc au tour de la Région wallonne de prendre le virage de la fibre. Un passage obligé si elle veut garder son attractivité.

Trois mois après les inondations, les sinistrés vivent une véritable crise du logement. C'est notamment le cas à Pepinster où une soixantaine de maisons doivent être rasées. Pour faire face au besoin criant de logements, chacun tente d'apporter sa pierre à l'édifice. Comme Wallog, qui propose de rénover 1.200 habitations par an grâce à l'investissement citoyen.

Les Gilles de Binche sont venus à Mons pour le premier jour des VISITWallonia Tourism Days. Une première journée consacrée au tourisme d'affaires. Les acteurs wallons du secteur sont ici. Ils présentent leurs offres aux visiteurs, des organisateurs d'événements professionnels venus de Belgique et de l'étranger.

Afin de répondre à la pénurie de personnel qualifié dans le secteur de la construction, le Forem, en collaboration avec la Région wallonne et les partenaires sociaux, organisent 7 " super jobdays " en Wallonie. Il faut dire qu'actuellement, 41 métiers de la construction sont considérés comme étant en pénurie de main-d'oeuvre au sud du pays.

Le secteur de la construction pollue! En Europe c est 38% d'émissions du Co2 à l'année, 40% de la demande énergétique et 30% de la consommation d'eau, s'ajoute à cela la quantité de déchets non traités. Le pétrole et le sable utilisées sont aussi des menaces. Mais en Wallonie, des alternatives voient le jour.