Tout sur WTI

Pour lutter contre la flambée des prix de l'énergie, le président américain passe à la vitesse supérieure. Il ne contente pas seulement de mettre sur le marché 180 millions de barils de pétrole issus des réserves stratégiques du pays, il veut aussi obliger les producteurs pétroliers à exploiter les puits inutilisés. Joe Biden ambitionne également de garantir la sécurité d'approvisionnement des matières premières nécessaires à la transition énergétique.

Avec la reprise économique, la demande de pétrole reste élevée. Tandis que l'offre ne suit pas. Malgré les promesses des pays de l'OPEP et de leurs partenaires d'augmenter la production de 400 000 barils par jour. De quoi alimenter les spéculations.

Le cours du baril de WTI, référence pour les États-Unis, s'est effondré ce lundi et a clôturé à -37,63 dollars le baril, un crash historique. En cause, des stocks américains impossibles à écouler face à une demande en chute libre. Mais surtout, des capacités de stockage qui arrivent à saturation.