Tout sur Zaventem

Dénonçant un manque de personnel, les syndicats de Swissport ont lancé une grève du zèle le matin. Une grève qui n'a pas eu de conséquence sur les passagers. Pour débloquer la situation, un conciliateur social a été désigné par le ministre de l'Emploi.

L'exercice 2018 s'est clôturé avec un bénéfice en hausse de 25% et des chiffres d'exploitation en croissance de 8%.

La moitié des départs à Zaventem avec un retard moyen de quarante minutes; une arrivée sur trois retardées d'une demi-heure. Quelques perturbations aussi à l'aéroport de Charleroi. Ce sont les conséquences du désaccord qui persiste chez Skeyes, le contrôleur du ciel.

Un terminal et deux jetées. Voilà l'aéroport de Zaventem à son ouverture, il y a 60 ans. Entre-temps, Brussels Airport s'est considérablement développé.

2017, année record pour Brussels Airport. L'aéroport a accueilli 24,8 millions de passagers, soit 13,6% de plus qu'en 2016, année marquée par les attentats. Les bons chiffres de 2017 permettent à Zaventem de remonter à la 20e position dans le classement des aéroports européens.

1 milliard 500 millions, c'est en euros la valorisation des parts détenues par Macquarie dans l'aéroport de Zaventem. 1,5 milliard d'euro, c'est un calcul de Mediafin selon qui le groupe australien Macquarie souhaite vendre sa part de 36% dans Brussels Airport.

Ce lundi le pays tout entier a été paralysé suite aux abondantes chutes de neige. De son coté, le trafic aérien a également été perturbé à Zaventem. 100 vols ont été retardés et 80 ont été annulés depuis ce matin.

799.827, c'est le nombre de voyageurs qui ont foulé le tarmac de l'aéroport de Charleroi au mois de juillet. Près de 800.000 passagers, c'est 11% de plus que l'an dernier. C'est aussi un record de fréquentation mensuel pour l'aéroport régional.

19 millions, c'est en euros le montant que l'Etat fédéral réclame à plusieurs compagnies aériennes actives à Zaventem. 19 millions d'euros, cette somme correspond à une aide d'Etat octroyée en 2014.

Dernier préparatifs pour Air Belgium. La compagnie aérienne belge en devenir doit encore boucler plusieurs avancées ces prochaines semaines afin de pouvoir proposer ses premiers vols dès cet été.

D'ici la fin du mois de février, les amendes risque de pleuvoir sur les avions qui décollent de Zaventem. La Région de Bruxelles Capitale va en effet mettre en vigueur la totalité d'un arrêté antibruit qui faisait l'objet d'une tolérance. C'est une crise majeure qui pourrait s'ouvrir entre l'aéroport et la Région bruxelloise.

C'était jeudi dernier, Arnaud Feist, patron de Brussels Airport, présentait le développement à long terme de l'aéroport. Un développement ambitieux, qui vise un doublement du nombre de passagers d'ici 2040 et la création de milliers d'emplois. Pourtant l'accueil réservé à ce projet a plutôt été mitigé. Pourquoi ?

Des vols low cost vers les Etats-Unis, c'est ce que propose une compagnie islandaise. Wow Airlines annonce quatre vols hebdomadaires entre Bruxelles et les Etats-Unis à partir du mois de juin.

PolyAir, une société d'ingéniérie belgo-suisse spécialisée dans les trains à grande vitesse propose une solution pour Zaventem: délocaliser les pistes de l'aéroport vers Charleroi. L'aérogare de Zaventem serait conservée. Les passagers seraient transférés vers Charleroi via un métro ultra rapide circulant dans un tunnel à air raréfié.