Tout sur zone euro

Taux inchangés, TLTRO améliorés, PEPP augmenté, la banque centrale européenne renforce ses instruments pour aider la zone euro a passer le cap de la pandémie.

Bien sûr les nouvelles prévisions de l'OCDE sont moins bonnes que celles présentées en septembre. Mais elles indiquent indiquent tout de même une croissance pour l'an prochain, grâce notamment aux vaccins.

Les chiffres d'Eurostat sont sans appel, l'économie de la zone euro est en recul de -11%. Avec de grandes disparités parmi les pays européens, de -4 à -18%. De quoi compliquer la tâche de l'Eurogroupe réuni à Berlin.

4% en juillet et -0,2% en août. L'inflation de la zone euro est loin en dessous de l'objectif de 2% de la banque centrale européenne. Le report des soldes et la baisse de la TVA en Allemagne n'expliquent pas tout.

Ce mardi, la Commission européenne a remis à jour ses prévisions de croissance. Le PIB de la zone euro devrait ainsi chuter de 8,7% en 2020, avant de rebondir de 6,1% l'an prochain. La France, l'Italie et l'Espagne devraient être particulièrement touchés. La Belgique, quant à elle, se situe dans la moyenne, voire fait légèrement mieux.

Crise du Coronavirus oblige, les indicateurs économiques sont plus que jamais scrutés à la loupe. Or ce mois-ci dans la zone euro, l'activité industrielle et des services a reculé moins fortement que prévu. Une bonne nouvelle que révèle l'indice PMI.

SNCB: record de voyageurs - DEME: une île d'énergie verte à Dubaï - Année record pour le port d'Anvers - ZE: décisions de réformes pour juin

Dans son dernier rapport, la banque mondiale estime que 2018 a de bonnes chances d'être la première année depuis la crise financière où l'économie mondiale tournera à plein régime.